in

La Poste : Colère noire des enseignants et des retraités dont les revenus sont bloqués

Les enseignants et les retraités ne parviennent plus à retirer leurs salaires et leurs pensions à La Poste. En effet, ils réclament deux mois de salaire à la société nationale. Remontés, ces derniers exigent de rentrer dans leurs fonds.

« Ça fait pratiquement deux ans que La Poste a des problèmes et peine pour payer ceux qui ont domicilié leur salaire là-bas. Il se trouve que la majeure partie est composée d’enseignants et de retraités. Nous trouvons que c’est injuste que des gens domicilient leur salaire, que l’État verse leur salaire au niveau de La Poste et qu’elle détourne cet argent à d’autres fins. Imaginez un enseignant qui est à Matam ou bien à Kédougou, qui fait le pied de grue devant La Poste chaque jour en laissant sa carte. Trop, c’est trop. 


« Nous demandons aux enseignants de croiser les bras et d’arrêter de dispenser les cours, tant que La Poste leur doit de l’argent, le temps que nous généralisons le mouvement d’humeur pour tous les enseignants du Sénégal. Certains sont restés deux mois sans salaire ; d’autres n’ont pas encore perçu leur salaire du mois de septembre, et  pire, certains enseignants se déplacent pour retirer leur salaire et La Poste leur demande de ne pas dépasser la somme de 100 000 F de leur salaire, par manque d’argent. C’est inadmissible ! », a déploré Abdourahmane Kane le secrétaire général de leur collectif sur les ondes de Rfm.

seneweb.com

Written by Alphonse Diouf

Rentrée académique 2022-2023 : Bénéficier d’une bourse de formation en Géomatique et métiers du Numérique

Institut SABDARIFA-Cours du soir/Géomatique Appliquée/Cours du soir

Nouvelle session de formation accélérée en géomatique à l’Institut SABDARIFA