in

Les Universités publiques en banqueroute

ex-ministre de l’Enseignement supérieur/Espagne au Sénégal/étudiants bénéficiaires d’une bourse/budget de l'enseignement supérieur /Mary Teuw/Le prix destiné à la revalorisation des efforts africains Innovation du système éducatif/Comité de dialogue social/Concours/candidats littéraires au bac/Année blanche à l'UGB/candidats littéraires au bac

Le journal universitaire partage avec vous cet article du sud online: Les Universités publiques en banqueroute selon une étude réalisée

Les 11 décisions présidentielles de la Concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur (Cnaes) n’y pourront rien. En plus de souffrir du poids du nombre d’étudiants qui dépasse largement les capacités d’accueil, les universités publiques souffrent d’un déficit budgétaire permanent. Elles sont en banqueroute au cours d’une année académique parce que les budgets dégagés ne peuvent prendre en charge que quelques mois de salaires. Les retards de salaires et les voyages d’études font désormais partie du lot quotidien des enseignants, au point de sortir le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) de ses gonds qui déroule des mouvements d’humeur – débrayages et grèves – pour fustiger cette situation qui précarise plus d’un enseignant du Supérieur.
La question du financement fait partie des problèmes que rencontrent des universités publiques sénégalaises. Certes, l’enseignement supérieur n’a pas de prix, mais sa gouvernance a un coût. Sous le règne du régime Macky Sall, les autorités étatiques ont mis le paquet sur les investissements en décidant de dégager une enveloppe de 302 milliards FCfa répartis entre l’accroissement des capacités physiques d’accueil, l’amélioration de la qualité des enseignements, la gouvernance et la recherche, sur la période 2013-2017. Une décision salutaire et appréciée à sa juste valeur par la communauté éducative, notamment les syndicats d’enseignants.
Toutefois, le solde des opérations financières des universités publiques reste toujours déficitaire. Dans le Plan de développement de l’enseignement supérieur et de la Recherche, il a été mentionné qu’en moyenne, sur la période 2009-2011, le total des ressources initiales (loi de finances initiale – LFI et ressources propres) à la disposition des universités publiques ne couvrait que 83.5% des dépenses ou dix (10) mois de fonctionnement, dégageant ainsi un déficit budgétaire cumulé d’environ 22,7 milliards FCfa sur la période.
Le document référentiel de l’enseignement supérieur et de la recherche les cinq universités publiques sont structurellement déficitaires mais à des niveaux différents. Le document souligne que le déficit structurel de l’Ucad est, en moyenne par année, de l’ordre de 5.3 milliards, celui de l’Ugb d’environ 1 milliard, celui de l’Uasz de 560 millions, celui de l’Ut de 5 600 millions et celui de l’Uadb d’environ 115 millions.
Les autorités étatiques estiment que le déficit des universités provient d’une sous-estimation systématique des charges de personnel et du récent transfert de l’Etat aux universités de la prise en charge des factures d’électricité sans accompagnement financier. Sur la période 2009-2011, l’Etat a régulièrement consenti des rallonges budgétaires d’un montant cumulé de 13,8 milliards
LE SAES SUR LE PIED DE GUERRE
Une situation qui irrite le syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) qui crie à l’absence de sincérité dans les ressources initiales allouées par l’Etat. Car, soutient le syndicat, «les budgets ne couvrent pas la totalité des besoins réels existants, la prise en charge du gap». Ainsi, le bureau national du Saes appelle le gouvernement à une concertation sur l’évaluation des budgets des universités pour aller vers un équilibrage et une sécurisation des budgets des universités. Tout comme les 4 autres universités, l’université de Saint Louis croule aussi sous le poids des dettes. D
ans une rencontre avec le Recteur, Baye Dallaye Kane, disait que, selon les camarades de Patrice Correa, «avoir trouvé environ 3 milliards de dette en prenant service dont 2milliards 800millions certifiés». Une situation qui favorise le retard des salaires de cette université dont son budget de fonctionnement ne prend en charge que 7 mois des émoluments des enseignants. Pis encore, des enseignants vacataires sont restés depuis 2 ans sans être payés. Selon la section Saes, « les heures supplémentaires du premier et second semestres 2015-2016 ne sont pas encore payés ». «7 milliards FCfa sont insuffisants pour prendre en charge 266 Per, 338 Pats et près de 11 034 étudiants. C’est pourquoi des retards de salaires récurrents sont notés», regrette le Saes.
En plus de l’UGB, les enseignants de l’université de Dakar ne voient pas la couleur de l’argent à une certaine période de l’année académique. C’est le cas du début de l’année 2017, en janvier, où le non-paiement du salaire, à date échue, a motivé la section de Dakar du Saes d’observer, lundi 6 février dernier, un débrayage. Les camarades de Ibrahima Dally Diouf accusent le recteur de l’UCAD, Ibrahima Thioub, d’être à l’origine de ce qu’ils qualifient de «manquement grave». «Cette situation récurrente provoque des troubles inutiles avec pour conséquences une instabilité dans l’espace universitaire dont les seuls responsables sont le recteur et ses services. Ces situations inacceptables démontrent une fois de plus le laxisme et l’incompétence de l’administration de l’université», avait relevé le Saes de Dakar. Poursuivant leur argumentaire sur le poids des dettes des universités liées à leur fonctionnement, le bureau national du Saes a indiqué que «l’université Assane Seck de Ziguinchor a contracté des dettes auprès des structures hospitalières, les émoluments des vacataires pour le compte de 2016 du fait de l’insuffisance de son budget annuel qui varie entre 2,8 et 2,9 milliards Fcfa». Face à une augmentation des effectifs du Personnel enseignant et de recherche (Per), du Personnel administratif, technique et de service (Pats) et des étudiants, le Saes exige une évaluation du budget des universités publiques et leur utilisation. Le syndicat veut une mise à disposition de budgets suffisants pour les universités, gérés avec efficience dans le cadre d’une nomenclature budgétaire approuvée par toutes les parties prenantes.
PLAN DE DEVELOPPEMENT DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE DEGAGE DES PISTES
Dans le Plan de développement de l’enseignement supérieur et de la recherche dégage des pistes (Pdesr), les autorités avaient émis l’idée pour arrêter l’hémorragie, par l’adoption de budgets équilibrés, sincères et réalistes pour 2013. Soit une subvention complémentaire d’un montant de 13,6 milliards à combler par rapport aux budgets de 2012.
Des universités, lit-on dans le Pdesr, il est attendu une amélioration de la gestion et du recouvrement des ressources propres dont la fonction de service et des ajustements internes pour une meilleure maitrise des charges de personnel.

Avatar

Written by Binette Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment relancer un recruteur

Comment relancer un recruteur ? : Une stratégie de recherche d’emploi

Responsable Fonds d’investissement/Ambassadeurs de marque téléphonique/Soudeur/Commerciaux débutants/Chef du Service Audit/Chefs de projet SI/Gestionnaire de magasin/Conseiller Technique Senior/GPF/Suivi-Evaluation Recherche & Apprentissage/Experts Seniors/Assistant Chef de Projets/Superviseur circulation/Coordonnateur Gestion des Risques/ingénieurs Génie Civil/Directeur expérience clients/Chargé(e) de Comptes L&P/Senior en Suivi et Evalua­tion/Administration de bureau/Gestionnaire des Risques h/f/Responsable Zone PGC/Télévendeurs/ONG CECI Sénéga/Conseiller en Commercialisation/Spécialiste de la sécurité/Stagiaire Conseillère de réception /Commercial sédentaire publicité /Recrutement d'un Responsable administratif /Responsable GPEC/Responsable de zone export/recrute un Responsable Patrimoine/Gestionnaire de financement/Expert en Gouvernance/stagiaire en Gestion /Assistant Acheteur IT/Enseignant chercheur en anglais/Assistants Qualité/Assistante Administrative à St-Louis/assurance qualité /Chargé d’évaluation/Chargés de Relation Clients en CDD/Stagiaire en Immobilier/Ingénieur de Maintenance pour le projet TER/Chargé de Fonctions Administratives/Phœnix Consulting Group/Technicien chimiste/Financier & Administratif/Responsable de Production Extrusion /un Gestionnaire de Données/Monteurs Mécaniques et Monteurs Électriciens/Directeur Matériel Ferroviaire /Chef de projet/Ingénieur en Électromécanique/Ingénieur Qualité/Lead Tech Développeur Full Stack/Consultant Fonctionnel ERP/Production de Contenus Multimédias/Formateur-Instructeur Technique/Administrateur Ressources Humaines/Assistant Communication et Visibilité/Conseillers en Base de données/Conducteur Travaux Principal Hydraulique/Directeur Distribution/Coordonnateur Suivi des Travaux/SCOMATH/Ingénieur en Exploitation/Expert en Circulation et Sécurité Routière/Coordinateur Marketing/Concepteur Rédacteur-Collecte de fonds/Téléopératrice de saisie/Expert en Droit des Affaires et Sociétés/Stagiaire en communication/Enabel /Controleur de Gestion  Homme/Femme/Stagiaire en Comptabilité/Directeur des Centres Commerciaux/stagiaire Ressources Humaines/Agroéconomiste/Directeur Financier Adjoint/Technicien supérieur en BTP/Directeur des Insfrastructures et Réparations Navales/Assistant Suivi-Evaluation/Spécialiste chargé du genre/recrute un Responsable RH/Chef d’équipe Commercial B2B/société agroalimentaire/développeur commercial/Auditeur Contrôleur Interne Terrain/Responsable Développement Commercial/Stagiaire Assistant de projets/Contrôleur de Gestion Opérationnel/Recrutement d'un Dessinateur projeteur/carte brune CEDEAO/AMD Corporate recrute/Chercheur en Génie Agroalimentaire/Stagiaire Chaîne d’approvisionnement/Responsable Informatique Adjoint H/F/Administrateur Associé Chargé/Agroalimentaire Sénégalaise/Project Management Specialist/Chargé de Conformité & Contrôle Permanent/Ingénieur Technicien Support Informatique/Ingénieur Stockage Cloud/Responsable Secteur/Directeur Business Development/Digital & multiChannel engagement Manager/MICROSEN SA/Responsable QHSE/Agent marketing et communication /Responsable académique des études/Chaîne d’approvisionnement-Support/Directeur Général Adjoint Homme/Femme/Directeur Technique-Directeur Travaux/Collaborateur Administratif/Chalumistes/Consultant national /Responsable plateau téléphonique/Responsable Réseau Supermarchés/Stagiaire Agro-écologie/Chargé de Communication Externe/Technicien raccordement Fibre optique/Administrateur Infrastructures SI/Ingénieur-technicien coordination /Responsable Maintenance/Expert en Passation de Marchés/expert en gestion de l'information/Spécialiste Suivi Evaluation sur Dakar/Agent dans l’environnement des affaires/Gestionnaire de RH/Entreprise de Génie civil et Bâtiment/Directeur des Ressources Humaines/Stagiaire Chargée de recherche/Directeur commercial chargé/Responsable bureau d’études/Emploi au Sénégal/Recrutement de plusieurs profils par le groupe Kirène

Une structure de la place recrute plusieurs profils