in , ,

Les drones repoussent les limites de la lutte contre la tuberculose en Afrique

lutte contre la tuberculose

Une nouvelle étape se dessine dans la lutte contre la tuberculose en Afrique. Après avoir expérimenté l’usage de drones pour l’envoi de médicaments, on parvient maintenant à intégrer cette technologie dans le cycle complet du traitement de la maladie. Une avancée favorisée par une acceptabilité sociale accrue des populations touchées, démontre une nouvelle étude publiée dans le journal BMJ Global Health.

L’utilisation des drones pour la livraison de médicaments n’est pas nouvelle. Déjà en 2014, Médecins sans frontières avait utilisé des drones afin de lutter contre la tuberculose dans des régions éloignées de la Papouasie–Nouvelle-Guinée.

Considéré comme un précurseur dans l’usage de cette technologie à des fins médicales, le Rwanda parvient même aujourd’hui à livrer du sang sur son territoire pour pallier l’éloignement de certaines communautés par rapport aux centres de santé régionaux.

Mais dans une récente étude menée conjointement par l’Université Stony Brook à New York et l’Institut Pasteur de Madagascar, auquel est aussi affilié le Dr Simon Grandjean Lapierre, médecin et chercheur au Centre de recherche du CHUM, les chercheurs sont parvenus à utiliser des drones de manière « bidirectionnelle » dans des projets à Madagascar, mais aussi au Malawi et au Sénégal.

Une nouvelle étape se dessine dans la lutte contre la tuberculose en Afrique. Après avoir expérimenté l’usage de drones pour l’envoi de médicaments, on parvient maintenant à intégrer cette technologie dans le cycle complet du traitement de la maladie. Une avancée favorisée par une acceptabilité sociale accrue des populations touchées, démontre une nouvelle étude publiée dans le journal BMJ Global Health.

L’utilisation des drones pour la livraison de médicaments n’est pas nouvelle. Déjà en 2014, Médecins sans frontières avait utilisé des drones afin de lutter contre la tuberculose dans des régions éloignées de la Papouasie–Nouvelle-Guinée.

Considéré comme un précurseur dans l’usage de cette technologie à des fins médicales, le Rwanda parvient même aujourd’hui à livrer du sang sur son territoire pour pallier l’éloignement de certaines communautés par rapport aux centres de santé régionaux.

Mais dans une récente étude menée conjointement par l’Université Stony Brook à New York et l’Institut Pasteur de Madagascar, auquel est aussi affilié le Dr Simon Grandjean Lapierre, médecin et chercheur au Centre de recherche du CHUM, les chercheurs sont parvenus à utiliser des drones de manière « bidirectionnelle » dans des projets à Madagascar, mais aussi au Malawi et au Sénégal.

On peut (maintenant) aller de la communauté vers l’infrastructure de soin et en sens inverse, explique Dr Grandjean, qui est à Madagascar dans le cadre de ses recherches. Le drone peut récupérer un échantillon clinique, permettre de le diagnostiquer au centre de santé qui est éloigné et, si le diagnostic est confirmé, peut envoyer en sens inverse la médication nécessaire.

Avant l’intégration des drones, il était compliqué pour les patients des zones plus reculées d’accéder aux soins et aux médicaments, mais aussi aux médecins et agents de santé communautaires d’assurer des suivis adéquats. Selon les régions, il faut jusqu’à cinq jours de marche pour parvenir au centre de soins le plus proche.

Avec l’implantation de cette technologie, le Dr Simon Grandjean estime que l’accès au diagnostic a augmenté d’environ 50 % maintenant qu’il est possible de faire les prélèvements au village, de les envoyer et d’attendre le retour des résultats. De plus, la rétention dans le système de soins des patients a aussi connu une hausse de 50 %.

Ça veut dire qu’il y a deux fois plus de patients symptomatiques qui peuvent être testés et, chez les patients tuberculeux, il y a deux fois plus de patients qui terminent le traitement avec succès.

Dr Simon Grandjean Lapierre, médecin et chercheur au Centre de recherche du CHUM

L’usage « bidirectionnel » est d’autant plus important dans le cas de la tuberculose, parce que le traitement minimal dure généralement six mois, avec de nombreux antibiotiques, et qu’il exige un suivi médical sur une base quotidienne.

Dans les cas les plus graves, le traitement peut s’étaler sur deux ans.

Les drones utilisés n’ont pas à être pilotés manuellement, ils peuvent automatiquement faire le lien entre les villages et les centres de soins.

Vue aérienne d'un village de maison en bois et en pailles, construites à même la terre.

La commune d’Androrangavola, dans le sud-est de Madagascar, où est implanté le système du Dr Grandjean et ses collègues.

Photo : Courtoisie / Centre hospitalier de l’Université de Montréal

L’importance de l’acceptabilité sociale

Rien de ce système, implanté par les chercheurs dans près de 61 villages dans le sud-est de Madagascar, ne pourrait fonctionner sans l’acceptabilité des populations touchées.

Si cela peut sembler une évidence, il s’agit en fait de l’un des freins les plus fréquents dans les interventions en santé, comme c’est le cas dans la lutte contre l’Ebola, où certaines personnes ne croient tout simplement pas que la maladie existe ou craignent l’intervention de médecins occidentaux.

Il faut se rappeler que dans certaines communautés où on travaille avec des drones, ils n’ont jamais vu un avion.

Dr Simon Grandjean Lapierre, médecin et chercheur au Centre de recherche du CHUM

Les agents de santé communautaires prennent donc une place prépondérante dans le système de soins du Dr Grandjean et de ses collègues.

[Ces agents vont] s’assurer que lorsque le drone atterrit, que lorsque le drone est impliqué dans de quelconques événements, ça se passe bien et que les gens comprennent vraiment l’objectif de ce drone, précise Dr Grandjean.

Il reconnaît cependant que le programme de sensibilisation implanté avant l’arrivée des drones dans les communautés, ainsi qu’un transfert progressif des responsabilités vers l’agent de santé local ont permis aux divers projets de bien se réaliser et de mieux s’intégrer.

Certaines communautés avaient peur que le système soit en fait une manière de les espionner plutôt que de les aider.

Devant les succès de son programme, le Dr Grandjean dit que le projet a attiré l’attention du gouvernement malgache, des principaux prestataires de services de santé et des bailleurs de fonds, qui envisagent d’intégrer des drones à leurs activités de fourniture de soins de santé à Madagascar. Selon des données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 30 000 cas de tuberculose ont été signalés dans ce pays en 2017.

Il espère cependant que le système sera reconnu comme une initiative qui n’est pas spécifique à une seule maladie, mais utilisable dans d’autres interventions médicales.

 

 

ici.radio-canada.ca

Avatar

Written by Arame

agent commercial pour le Canal Moderne/responsable opérations/Agents Service Client/Chargé de la Robotisation/transports urbains/Ingénieur Électricien Senior/E&I Techniciens/Fitters/Executive Assistant/Chef de chantier principal – Aide conducteur de travaux/Juriste Et Repression Criminelle/Consultant Réseaux Sociaux/Chargés d’Affaires Grandes Entreprises/Conservateur de Documents en CDI/Ingénieur Principal / Architecte/Chargé de développement RH/Stagiaire Assistant aux Finances/Assistant Directrice Projet/Ingénieur chargé d’Etudes/Consultant en Audit sur le Genre/Volontaire Homme/Femme/Chargé de Suivi et Evaluation/Électromécaniciens à Dakar/Commerciaux en Assurance Vie/Contrôleur de Gestion International Projet/Responsable du Programme Education/Gestionnaire de Programme MPME/ Agriculture/Chargé de projet/Responsable Bureau D’études/Spécialiste Automatisme Régulation/Développement RH/Responsable des fonds /Technicien de Maintenance/Stagiaire Design et Médias Sociaux/Responsable de production Homme/Femme/Spécialiste en passation de marchés/Suivi et Evaluation-Projet OPTIFARE/Chargé de Gestion Contractuelle/Superviseur de la Formation/Swiss Fresh Water/Responsable Maintenance Mécanique/Spécialiste Produits/Responsable des canaux/Responsable du service de l’Agronomie/jeune ingénieur /Responsable régional des Opérations/Recrutement d'un Responsable/Responsable Ressources Humaines/Consultant transformation RH/hôtesse d’accueil en stage/Comptable PRN Saraya/Responsable Développement des Ventes/Spécialistes en Planification/Spécialiste en renforcement/plusieurs Administrateurs Systèmes/Stagiaires Commerciaux terrain/Chargés de Clientèle h/f/Chef de Mission/Responsable Académique/Directeur des Ressources Humaines h/f/Gestion International Projet/Consultant chargé de l’organisation/Directeur Général Adjoint/Stagiaire Digital Marketing & Com/Business Developer/Assistant Service Technique Homme/Femme/Responsable Opérationnel Qualité/enfants handicapés/Ingénieur Développeur Java/JEE Confirmé/Responsable Wash CTE/Business Development Manager/Prestation des Services de Santé/Responsable de Production/Stagiaire Web Marketeur/Chargé de développement/Professeur de physique chimie/Médical Responsable Projet/Winrock International/Chef d’Equipe Billettique/Chef d’unité voie caténaires abords/Chef de Projet Monétique/Aide Magasinier/Gestionnaire de Données/Chargés d’études/Analyste Risques de Crédits/Commercial expert pickup double cabine/Responsable dépôt (H/F) /Responsable programmes immobiliers/Communication et Visibilité H/F/Stagiaire Assistant Administratif/Chef de projet DIABETE/chauffeurs poids léger/Business Development Manager/Assistant pilotage de performance/Chargé Qualité/bénévoles en finances et administration/communication-réceptionniste/Ce poste vous intéresse ? Merci envoyer votre CV et rcommis de salle/Contrôleur de Gestion  Homme/Femme/Atelier Automobile/Directeur Technique-Directeur Travaux H/F/Hydraulicien/PPDC/Chargés de Clientèle Homme/Femme/Analyste de Programme/Directeur d’Exploitation de Carrière /Téléconseillers Homme/Femme/Africa Transaction Processing and Services/chargé de l’entrepreneuriat rural/Maersk/Stagiaire en Développement de Projets/Ingénieur Génie Civil spécialiste en Travaux Côtiers/Agent d’entretien des espaces verts/Chef de Produit Outillage/recrute un Responsable/Stagiaire en Administration/Opérateur de Chaudières-Turbines/Marketeur Digital/Technicien Ingénieur de Bâtiment/Technicien Ingénieur de Bâtiment/Stagiaire en Administration et Logistique H/F/Expert en Entreprise au Sénégal/Formateurs Sûreté Sécurité/Assistant qualité pilotage performance/INTERFACE/Responsable des Ressources/Directeur de la Formation Continue/établissement scolaire moyen et secondaire/Superviseurs de Conduite du TER/Réseau/Responsable QHSE/Stagiaires Administratifs/Regional Sales & Marketing Director/Directeur Technique Homme/Femme/Architecte digital Homme/Femme/Responsable Régional Ressources Humaines/Responsable Communication et  Développement/Contrôleur Qualité-Technicien Laboratoire/Développeur Full Stack/CREPMF/Chargé de qualité à Diamniadio/gérant Boutique H/F/Chef de projet organisation Homme/Femme/Coordonnateur et chargé de la mise/Responsable académique des études/Chef de ferme adjoint/Assistante Administrative Bilingue/Activateurs Phase Test/Référent Technique/Designer graphique/Contrôleur de gestion Homme/Femme /Responsable Logistique Programme/Chefs de projets/Chemonics/Directeur des Ventes/Chargé de communication Homme/Femme/C2K Staffing/Consultant Analyste Homme/Femme/Suivi essai clinique des plantes/ONG ONE/Coordonnateur Acquisition et Gestion des ressources/projet PROFUTURO/Assistant Gestion Programme/Importante Société/Maximerit/maintenance de systèmes de refroidissement/Spécialiste en Maintenance Datacenter/Swissaid/programme des énergies durables/Facilitateur en Nutrition/Gérant de la maintenance/Digital Business Developer/Chargé de développement marketing/Développeur PHP/projet REDISSE/Merci dEnseignante spécialisée/Responsable Matériel/Responsable Showroom/Chargé National des Affaires Humanitaires/Coordonnateur du service client/Chauffeur/Mécanicien/Développeur Java/NCBA Clusa/Assistant Pilotage Production Fibre

Recrutement d’un jeune ingénieur

lauréat de Singapour du Prix UNESCO

Un lauréat de Singapour du Prix UNESCO pour l’utilisation les TIC dans l’éducation montre la voie pour introduire l’apprentissage virtuel en classe