in ,

L’hygiène publique et la lutte contre les encombrements nécessitent “une conjugaison des efforts’’ (ministre)

lutte contre les encombrements
La gestion de l’hygiène publique et la lutte contre les encombrements dans les villes et communes du Sénégal nécessitent “une conjugaison des efforts’’ des acteurs concernés, en vue de créer un meilleur cadre de vie, a indiqué le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana.
“La question de l’hygiène publique et celle de la lutte contre les encombrements nécessitent une conjugaison des efforts entre l’administration, les collectivités territoriales mais aussi les populations”, a-t-il dit.
Le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique participait à une conférence territoriale, jeudi à Diourbel, une initiative portant sur la lutte contre les encombrements et l’insalubrité.
Après Dakar et Diourbel, cette action va continuer dans les autres régions avec l’ambition d’écouter et d’échanger avec toutes les parties prenantes en vue de diagnostiquer les problèmes liés au cadre de vie.
Pour ce faire, le ministère de tutelle a “mis en place au niveau national un comité pour l’hygiène publique et la lutte contre les encombrements pour éviter la dispersion des moyens mais aussi des activités”, a indiqué Abdou Karim Fofana.
Cette démarche participative devrait permettre de créer aussi “des synergies” entre les acteurs en vue d’arriver à un niveau de coordination pour “un pilotage plus facile, plus efficient” des activités initiées dans ce cadre par les pouvoirs publics.
Pour réussir la mise en œuvre de ce programme à l’échelle nationale, “ce comité national doit être décliné au niveau régional mais aussi départemental”, a déclaré Abdou Karim Fofana.
Au-delà de la phase de diagnostic, les autorités compétentes au niveau local sont ainsi appelées à faire l’évaluation des moyens nécessaires à la mise en place de ces politiques régionales ou départementales liées à l’hygiène publique et à la lutte contre les encombrements.
Aussi les maires et préfets sont-ils invités “à identifier les zones qui peuvent accueillir des fourrières mais également des sites de recasement des activités qui sont incriminées dans l’encombrement matériel et l’encombrement humain”, selon M. Fofana.
Le ministre de l’Urbanisme a par ailleurs exhorté “les forces de défense et de sécurité à porter assistance aux autorités administratives pour combattre ces fléaux notamment l’encombrement matériel mais aussi l’encombrement humain qui est une réalité”.
Il a également annoncé un projet d’implantation de sites artisanaux et sites industriels à travers le Sénégal, lesquels vont permettre de recaser certains corps de métier afin de dissocier les habitations des zones d’activités.
“Il ne s’agit pas d’opération de répression vis-à-vis des citoyens sénégalais qui ont des activités économiques mais c’est juste une ambition d’organiser notre espace de vie”, a assuré le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique.
*
aps.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

recrute un Contrôleur financier/Community Managers H/F/Topographe Homme/Femme/Stagiaire en Comptabilité et Gestion/Responsable Commercial Régional PAYG/Spécialiste en gestion de projet/Analyste Conformité Flux transactionnels/Scomath/Responsable Projet OPTIFARE/Chargé de clientèle Homme/Femme/Monotoring & Evaluation Officer/Spécialiste des Chaines de Valeur/partenaire de recrutement/Standardiste H/F/Radisson Blu Hotel/formateur en entreprise/Développeurs C# Homme/Femme/Recrutement d'un chargé de mission enseignement supérieur

Recrutement d’un Stagiaire en Comptabilité et Gestion

COUD et aux étudiants

Abdoulaye Sow au personnel du COUD et aux étudiants : « nous réussirons ou échouerons ensemble »