in , ,

L’UCAD commémore le cinquantenaire des évènements de Mai 68

Mai 68

La journée de commémoration du cinquantenaire des évènements de Mai 68 s’est ouverte ce Mercredi à la salle de conférence (UCAD II) de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

En présence du grand Serigne de Dakar Abdoulaye Mokhtar Diop et de grandes personnalités qui ont même joué un rôle prépondérant dans ces évènements, les acteurs ont choisi comme thème : « Quelle trajectoire pour le Sénégal, l’Afrique et le monde ».

Pour rappel, les événements de mai-juin 1968, ou plus brièvement Mai 68, désignent une période durant laquelle se déroulent, au Sénégal et un peu partout dans le monde, des manifestations étudiantes, ainsi que des grèves générales et sauvagement réprimées.

Ces événements, enclenchés par une révolte de la jeunesse étudiante sénégalaise, puis gagnant le monde ouvrier et la plupart des catégories de population sur l’ensemble du territoire, constituent le plus important mouvement social de l’histoire du Sénégal et dans le monde du XXe siècle.

Monsieur Mbaye Diack, l’un des pionniers de ce mouvement est revenu largement sur ces événements qui ont forcément changé quelque chose dans l’histoire politique du Sénégal.

« « Le mouvement a débuté le Samedi 24 Avril 1968. La cause apparente et motivante était la fragmentation des bourses qui s’élevaient à 24.000 Fcfa à une demie et tiers de bourse et la promiscuité dans les chambres universitaires.

Le mouvement était seulement celui des étudiants sénégalais, les étudiants étrangers ont commencé la grève le Mercredi 29 Mai, une date ou l’UED (Union Des étudiants de Dakar) et l’UDES (Union Des Etudiants socialistes) ont décrété une grève illimitée.

C’est le lendemain que les gardes républicains actuels (GMI) ont envahi l’université en cassant tout avec une violence de militaire. Alors, beaucoup d’étudiants avaient écopé de 11 jours de détention au camp Archinard (OUAKAM) pour les étudiants sénégalais et le lycée Delafosse pour ceux étrangers. » Mbaye Diack poursuit pour dire que la commémoration est une bonne chose du fait que des personnalités comme Moustapha Niasse, Abdoulaye Makhtar Diop, Amadou Makhtar Mbow entre autres se réunissent pour célébrer ces évènements, c’est extraordinaire.

Il a terminé son allocution pour dire qu’il n’y a rien de politique à cela et qu’il ne cherche nullement à politiser cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lycée Mame Cheikh Mbaye de Tamba

Lycée Mame Cheikh Mbaye de Tamba : Les bâtiments menacent de s’effondre

Recrutement de Chargés de Relation Clients

Une société de la place recrute des Agents Administratifs