in , ,

Sénégal-Statistiques du travail 2017 : 56 238 contrats visés, 9 043 emplois créés et 1 764 perdus

marché du travail/senegal-big

Le marché du travail connaît un réel dynamisme selon le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions qui a présidé, hier, l’ouverture de l’atelier de partage du rapport des statistiques du travail 2017. 1.618 établissements ouverts en 2017 ont pu générer 9.043 emplois. 56.328 contrats de travail ont été visés par ses services.

L’environnement du travail connaît des améliorations et des innovations. Selon le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions,Samba Sy, de belles perspectives se dégagent en termes d’employabilité dans notre pays.

Il s’est appuyé  sur les données économiques contenues dans le rapport des statistiques 2017, qui a été au centre d’un atelier de partage. Il a exprimé son intention de maintenir un climat de paix et préserver un dialogue social en vue de tendre vers de meilleures performances

En effet, l’ouverture en  2017 de 1.618 établissements déclarés a pu engendrer la création de 9.043 nouveaux emplois contre 275 établissements fermés desquels ont résulté 1.764 emplois perdus. Le rapport souligne, à cet effet, un solde de 1.343 établissements et 7.279 emplois crées.

Des avancées salutaires, surtout que le rapport des statistiques révèle que 56.328 contrats ont été visés par les inspections du travail et de la sécurité sociale dans la même période, avec 871 contrats de travail des travailleurs déplacés visés par la direction générale du Travail et de la Sécurité sociale. Des marges de progression qui font dire à la directrice des Statistiques, du Travail et des Etudes, Mme Seynabou Thiam, que la courbe est ascendante en termes de création d’emplois.

Sur la même lancée, le rapport des statistiques souligne que 4.581.797.214 FCfa ont été versés par les employeurs à 569 travailleurs dans le cadre des ruptures de contrat à l’amiable encadrées par les inspections du travail et de la sécurité sociale.  Et sur les 33 demandes d’autorisation de licenciement de délégués du personnel introduites au niveau des inspections du travail et de la sécurité sociale, 20 ont été refusées et 12 accordées.

La direction des Statistiques du travail et des Etudes (Dste) a aussi enregistré la tenue de 145 élections de délégués du personnel au niveau des inspections du travail et de la sécurité sociale en 2017, présentée comme une année assez mouvementée, avec la tenue de rencontres tendant à améliorer le niveau de vie des travailleurs et des retraités.

Samba Sy a magnifié le dynamisme des inspections du travail et de la sécurité sociale, mais aussi de la Dste dans le cadre de la collecte, du traitement et de la diffusion des statistiques sur le  marché du travail.
Pour autant, des inspecteurs du travail, ayant contrôlé 2.557 établissements, en ont profité pour demander un renforcement de leur effectif pour plus d’efficience dans le travail. Ils tiennent à ce qu’il y ait au moins trois éléments au niveau de chaque bureau régional.

Défi de la dématérialisation

Par ailleurs, le ministre du Travail, estimant que le rapport leur sera d’un apport considérable dans l’évaluation des politiques publiques, mais aussi dans la contribution du secteur du travail à l’atteinte des objectifs fixés, s’est engagé à relever le défi de la dématérialisation. Il faut s’attendre, à cet effet, à une digitalisation des procédures de dépôt et de traitement du bilan social, de la déclaration annuelle sur la situation de la main d’œuvre, de l’attestation de régularité et du contrat de travail.

« La réalisation de ce chantier permettra de disposer de plus de données fiables, de réduire les délais de traitement des données, d’élargir le champ de la production statistique, mais aussi de publier les données dans une périodicité conforme aux exigences de la Norme spéciale de diffusion des données ». Il a aussi annoncé qu’« en dehors de la révision de la convention collective de l’enseignement privé dont l’extension est en perspective, d’autres travaux se rapportant aux conventions collectives du gaz et du pétrole, de la sécurité privée, des journalistes et techniciens de la communication sociale et de la boulangerie sont en cours ».

lesoleil.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

producteurs de gaz/Découverte de pétrole et de gaz au Sénégal/Cnuced/réserves de pétrole et de gaz

L’Afrique de l’Ouest détient le tiers des réserves de pétrole et de gaz du continent

dette publique sur le développement

Afrique subsaharienne : le FMI s’inquiète du poids de la dette publique sur le développement