in

Plus de 600 écoles “clandestines” au Burkina Faso

Ministère burkinabé de l'Education

Le ministère burkinabé de l’Education nationale a dénombré dans les 13 régions du pays 649 écoles ouvertes sans autorisation de l’Etat.

Les autorités estiment, au terme d’une enquête, que 423 de ces écoles sont “récupérables”, et il a été demandé à leurs responsables de les “régulariser”.

Les autres écoles, 226 au total, ont été fermées.

Les établissements scolaires fermés n’étaient pas conformes aux critères requis par l’Etat et présentaient de “réels dangers et de graves risques d’insécurité” pour les élèves et les enseignants, selon le ministre de l’Education nationale, Stanislas Ouaro.

Les écoles clandestines mais “récupérables” possèdent des infrastructures adéquates et sont conformes aux conditions exigées par le gouvernement.

Elles disposent d'”un cadre approprié” pour les apprenants et les enseignants, selon les enquêteurs du ministère de l’Education nationale.

Un délai de six mois a été accordé aux responsables de ces écoles pour les mettre en situation régulière.

bbc.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

enseignants de l'université publique/arriérés de salaire/Paiement/Grève à l'université publique du Congo

Congo: grève à l’université de Brazzaville pour réclamer des arriérés de salaire

Nos vacances pour l'école/Crise scolaire/UNESCO-Sénégal/Formation/Afd/UNESCO-Education/RSE Sewa/langues étrangères et les langues africaines/Hausse des frais d'inscription aux examens du CFEE et du BFEM/Alphabétisation et de formation professionnelle/Unesco donne une mauvaise note à l’Afrique/UNESCO dénonce l'absentéisme des enseignan/élèves du primaire ne maîtrisent pas la lecture et le calcul

Education : La Cosydep lance à Kaolack le concept « Nos vacances pour l’école »