in ,

Le concours international Ma thèse en 180 secondes (MT180) est de retour

Ma thèse en 180 s
A large group of vibrant young adults outside with a sky background

Après une année blanche liée à la crise sanitaire COVID-19, MT180 est de retour. Ce concours international lance un défi aux doctorant.e.s : faire comprendre au plus grand nombre leur sujet de recherche en 3 minutes chrono. Il faut être clair, ludique et convaincant. 25 pays francophones sont en compétition pour cette septième finale internationale du concours qui aura lieu le 30 septembre 2021, à Paris (France). L’AUF coorganisera les finales nationales dans 27 pays, dont 9 nouveaux pays, non encore éligibles à la finale internationale pour cette 1ère participation au concours.

Le concours « Ma thèse en 180 secondes » a été créé par l’Association francophone pour le savoir (Acfas), au Québec, en 2012. Il est inspiré du concours Three minute thesis (3MTMD) qui a eu lieu pour la première fois en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie.

En 2014, l’Acfas a mené une collaboration avec le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et la Conférence des présidents d’université (CPU), en France, avec le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST) au Maroc et avec l’Université de Liège, en Belgique, afin que ces institutions organisent le concours sur leur territoire. Ces collaborations ont permis la tenue de la première finale internationale du Concours en septembre 2014 à Montréal (Canada).

En 2015, l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a rejoint le comité international puis la Suisse en 2016, avec la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO).

Depuis le lancement du concours en 2014, le nombre de pays participants n’a cessé de croître. La présence des pays du « Sud » a été  renforcée en 2015 lorsque l’AUF a rejoint le comité international du Concours. Ses implantations localisées sur tous les continents lui permettent en effet de faire la promotion du concours et de coorganiser les finales nationales dans de nombreux pays.

En 2019, l’AUF a coorganisé 18 des 23 finales nationales.

En 2021, elle coorganisera 27 finales nationales, dont 9 dans des nouveaux pays  (Albanie, Algérie, Arménie, Mauritanie,  Géorgie, Serbie, Soudan, Togo et Ukraine) qui ne participeront pas à la finale internationale, conformément aux règlements du Concours.

Les lauréats nationaux des 25 pays francophones en lice pour la finale internationale se retrouveront le 21 septembre 2021 à Paris (France). Un défi mais aussi un moment de rencontres et de partages pour ces jeunes chercheurs du monde entier.

Les 27 pays dans lesquels l’AUF coorganise les finales nationales Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Mali, Niger, Sénégal, Togo Afrique centrale et Grands Lacs : Cameroun, Gabon, République démocratique du Congo Océan Indien: Madagascar, Maurice Maghreb: Algérie, Tunisie Europe centrale et orientale : Albanie-Kosovo, Arménie, Bulgarie, Géorgie, Moldova, Roumanie, Serbie, Ukraine Caraïbe : Haïti Moyen-Orient : Liban, Egypte, Soudan

Pour en savoir plus sur MT180

auf.org

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

données privées/Facebook-Bug/piratage massif de Facebook/Pew Research Center/bug/application de rencontre/posts/trouver un emploi /version payante de Facebook/droit européen sur les données/DeleteFacebook/Usurpation de votre compte Facebook sans mot de passe/Outils pour les administrateurs de Groupes sur les pages Facebook

Journée mondiale sans Facebook : un désamour grandissant au profit de TikTok et Instagram

Madagascar: les étudiants de l’université de Tuléar réclament le paiement de leurs bourses