in ,

Pourquoi la NASA a choisi le Sénégal pour observer un monde gelé au-delà de Pluton

NASA
Observation in the Louga region. (JL Dauvergne/Ciel et Espace)

Lors d’une nuit du mois d’août, un objet appelé 2014 MU69 est passé devant une étoile et a bloqué sa lumière. Ce phénomène, appelé occultation stellaire, n’a duré qu’une seconde et n’était visible que dans certaines régions d’Afrique (plus précisément au Sénégal, au Mali et en Algérie) et en Amérique du Sud en Colombie. Le MU69 est un objet glacé de la ceinture de Kuiper (dénommée officieusement Ultima Thule), découverte en juin 2014 avec le télescope spatial Hubble.

La NASA poursuit cet objet pour en savoir plus sur les origines de notre système solaire. Le Sénégal a été choisi pour observer cette occultation, en raison de sa stabilité politique et de l’existence d’une communauté d’astronomes et de scientifiques amateurs. Le choix du Sénégal s’est fait malgré les conditions climatiques difficiles du mois d’août (saison des pluies) qui offrent une probabilité de succès de seulement 50%.

Les observations organisées par la NASA en collaboration avec le Sénégal contribueront à fournir des données précieuses pour la préparation du survol de la MU69 par le satellite New Horizon , qui aura lieu le 1er janvier 2019. Cela permettra de confirmer sa forme, sa vitesse et sa position. Cette information est essentielle pour réussir une approche d’un petit objet à une distance d’un milliard de kilomètres de nous.

 Illustration du vaisseau spatial New Horizons de la NASA piloté par MU69 le 1er janvier 2019

Le monde le plus lointain jamais exploré
MU69 est à environ 6,5 milliards de kilomètres du soleil. C’est le monde le plus lointain et le plus primitif jamais exploré par les vaisseaux spatiaux. L’équipe derrière New Horizons de la NASA, après avoir exploré avec succès la planète naine Pluto et ses lunes en juillet 2015, a décidé d’étendre la mission plus avant.

Compte tenu des possibilités offertes par la trajectoire actuelle de la sonde New Horizons, MU69 a été choisi comme cible suivante pour un survol rapproché. Afin de collecter des données pour cet objet, l’équipe de New Horizons a profité d’une occultation stellaire le 3 juillet 2017, visible en Argentine et en Afrique du Sud (…)

Pour l’observation d’août 2018, environ 21 scientifiques sénégalais ont participé activement à la préparation en choisissant des sites de localisation possibles à travers le pays dans une région s’étendant de Thiès à Saint-Louis.
Ils marquaient les sites d’observation et ce travail était crucial car les participants de la NASA devaient se rendre de nuit aux sites d’observation, souvent dans des zones rurales. Ensuite, les scientifiques sénégalais ont été formés à l’utilisation du télescope et des systèmes d’acquisition, pour être pleinement opérationnels pendant la nuit d’observation.

L’objectif de la formation était de pouvoir régler le télescope et le système d’acquisition, de diriger le télescope vers le champ de vision du départ occulté et d’acquérir des données pendant 10 à 20 minutes. Chacune des équipes comprenait un scientifique sénégalais (universitaire, doctorant ou professeur) et deux astronomes de la NASA ou de la France (des scientifiques planétaires français ont également participé aux expériences).

 Les données recueillies à partir des observations permettent d’affiner la préparation de la rencontre planétaire la plus lointaine de l’histoire.

Au cours de l’occultation observée au Sénégal, nous avons collecté des données à l’aide de télescopes orientés dans 21 sites différents. Ces données sont des mesures photométriques, qui permettent d’enregistrer avec précision le moment où le MU69 passe devant l’étoile et bloque sa lumière.
Comme c’était la saison des pluies au Sénégal, nous n’avons pas pu collecter de données dans les 21 sites. Au total, trois sites ont acquis des données utiles. Mais, étant donné le temps qu’il faisait pendant la nuit d’occultation, nous étions vraiment soulagés que l’occultation ait été observée.

Au Sénégal, l’astronomie n’est pas enseignée au niveau universitaire. Cependant, le gouvernement sénégalais construit un planétarium et un observatoire astronomique. Pour la nouvelle génération, le Sénégal souhaite se concentrer sur les domaines de recherche où il peut contribuer, en fonction des équipements, des compétences et des moyens financiers disponibles. Cela inclut la surveillance des impacts de météoroïdes sur la Lune ou les planètes géantes, l’étude d’étoiles variables, la recherche d’observations d’exoplanètes ou la surveillance de l’atmosphère des planètes géantes.

?

Salma Sylla Mbaye, est la première doctorante. étudiant en astronomie au Sénégal. Elle est en deuxième année à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar. Mbaye faisait partie de deux douzaines d’astronomes et de scientifiques sénégalais qui accompagnaient l’équipe New Horizons de la NASA pour observer le survol d’un objet ancien appelé Ultima Thule (au-delà du monde connu) en orbite juste au-delà de Pluton. Les opinions exprimées dans ce commentaire sont uniquement les siennes.

Auteur: Salma Sylla Mbaye – Seneweb.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Directeur de la Restauration

L’Hotel Terrou-Bi recrute un Directeur de la Restauration

Maîtrise en Politique publique et Gestion/pse-j/Génie électrique/ISED/candidatures aux voyages d’études/UCAD-ITNA/recrutement de plusieurs assistants/recrutement d'ingénieurs spécialisés/enseignant-chercheur en marketing/assistant en langue latine /Fondation Sciences Mathématiques de Paris/Concours d’entrée à LAS ACADEMIE/esea/bourse en physique médicale/EDEQUE/Les enseignants-chercheurs dont les travaux portent sur la linguistique, les scienceCLAD-UCAD/Blog4Dev 2019/poste de surveillant général/enseignant-chercheur à l’UFR LSH/postes de Doyen et d’Assesseur/FST-ISAE/UCAD-FMPO/FST/UCAD/UCAD/IPMS/Appel-PREA/recrutement d'élèves professeurs/recherche en éducation en Afrique/Licence d’Informatique/recrutement d'assistants stagiaires/chercheur en littérature africaine/RAF9056/Recrutement de consultants/UVS-Appel à candidatures/recrutement de tuteurs/Prix de la Francophonie/conseillers seniors en médiation/AFRICOM/EISMV/recrutement d'un(e) linguiste/poste de secrétaire de direction/mobilités académiques/Brésil/directeur de l’EBAD/assistants /formation à court terme UA-Corée/CAMPUS FRANCO-SENEGALAIS/Administrateur de système informatique/recrutement de plusieurs profils au cesti/Chargé de média et de communication/technicien supérieur en entomologie/ELE AFRICA/ACADEMY/Ecole d’été CODESRIA – CASB/UEMOA/chef des Services administratifsresponsable Contrôle Audit et Qualité/postes d'enseignants-chercheurs/poste de Contrôleur de gestion/UPA/assistant en combat

UCAD / ITNA : Appel à candidatures pour le recrutement d’ingénieurs spécialisés en génie chimique et génie électrique