in ,

Le deuxième ‘’Orange Digital Center’’ d’Afrique et du Moyen-Orient ouvre ses portes à Dakar

Orange Digital Center
Après la Tunisie, le Sénégal accueille le deuxième ‘’Orange Digital Center’’ d’Afrique et du Moyen-Orient. Il s’agit, d’un nouveau concept, tiers-lieu solidaire entièrement dédié au développement du numérique et à l’innovation, conçu et réalisé par Orange qui a ouvert ses portes à Dakar. La cérémonie officielle d’inauguration a eu lieu, ce jeudi 24 octobre 2019, en présence du Directeur de cabinet de Mme le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Mor Ndiaye Mbaye, de la directrice Rse, Diversité, partenariats et Solidarité et présidente déléguée de la Fondation Orange, Mme Christine Albanel, par ailleurs, ancienne ministre, et du Directeur général du groupe Sonatel, Sékou Dramé, entre autres.

Un centre de formation gratuit à 100%

D’une superficie de 2 000 mètres carrés sur six étages, ‘’Orange Digital Center’’ de Dakar est le premier de l’Afrique de l’Ouest. Fonctionnant en réseau, ce lieu permet «un échange d’expériences et d’expertises d’un pays à l’autre, et offre une approche simple et inclusive pour encourager l’innovation, l’entreprenariat et soutenir le tissu numérique local».

En effet, ce premier centre dédié au développement du numérique en Afrique de l’Ouest regroupe en un seul lieu, un ensemble de programmes «totalement gratuits». Il s’agit, d’un espace de formation au codage pour les jeunes, d’un espace d’accompagnement des Start-up, d’un espace d’innovation, d’un Fab Lab solidaire, d’un espace de bricolage et de prototypage en accès libre, d’un espace dédié à Sonatel academy.

Il vise principalement à développer les compétences nécessaires dans la communauté pour utiliser les outils du numérique et les concepts associés de manière créative afin de faciliter l’innovation et l’esprit d’entreprise». ‘’Orange Digital Center’’ va de la formation au codage, au financement en passant par le prototypage et l’accompagnement des Start-up.

Ces espaces sont ouverts aux jeunes à travers la formation et l’accompagnement, aux enfants par l’ancrage à la culture numérique, aux femmes et jeunes filles pour l’autonomisation et le renforcement des compétences.

Le Fab Lab solidaire, dédié à tout le monde, est un espace de bricolage à accès libre. Il est doté d’outils et de machines pour la fabrication et la collaboration numériques.

Ainsi, le groupe Sonatel concrétise son ambition à promouvoir la formation au numérique et à encourager l’innovation et l’entrepreneuriat.

«En tant que premier contributeur de l’écosystème numérique au Sénégal, Sonatel soutient l’émergence d’un écosystème créatif, prospère qui donne aux acteurs du numérique la possibilité d’imaginer des moyens de créer et de prospérer. Ces nouveaux espaces dédiés aussi bien aux étudiants, aux jeunes diplômés ou non diplômés, aux jeunes en reconversion professionnelle ainsi qu’aux entrepreneurs, reflètent l’ambition de promouvoir une économie numérique forte et innovante pour le développement socio-économique du pays», a laissé entendre Sékou Dramé, Dg de Sonatel. Qui signale qu’a ce jour, Sonatel academy a formé 333 entrepreneurs avec un taux d’insertion de 85%.

«Faire du numérique une chance pour tous»

Christine Albanel, pour sa part, a noté que la mission de la Fondation Orange, dans les pays où elle intervient, est de «faire du numérique une chance pour tous». Et L’Orange Digital Center de Dakar illustre son ambition de placer «l’inclusion numérique au coeur de l’engagement sociétal de Orange».

Pour elle, le Fab Lab solidaire et l’école du code, qui participent aux programmes de la Fondation et de la Rse (Responsabilité sociétale d’entreprise) sur l’inclusion, vont permettre à de «nombreux jeunes de développer de nouvelles compétences digitales et de s’inscrire dans un parcours professionnalisant».

Le principe des ‘’Orange Digital Center’’ est de «réunir ainsi dans un même espace plusieurs programmes stratégiques, à savoir : école du code, Fab lab solidaire, Orange Fab et Orange digital ventures Africa, le fonds d’investissement du groupe. Et l’ensemble des programmes dispensés sont gratuits, allant de la formation des jeunes au numérique jusqu’à l’accélération de Start-up en passant par l’accompagnement de porteurs de projets et l’investissement dans ces derniers».

Après Sénégal, le groupe prévoit d’ouvrir d’autres ‘’Orange Digital Centers” d’ici la fin de l’année, notamment en Jordanie, en Côte d’Ivoire et au Cameroun. Et dès 2020 au Maroc et en Egypte. A terme, des structures similaires seront déployées dans tous les pays où Orange opère en Afrique et Moyen-Orient, mais également en Europe.

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

femmes dans le monde universitaire/revendications du SAES/Concertations sur l’enseignement supérieur/URICA/ETHOS/ Conférence/section Ucad du Saes/Saes/Ucad/Biotechnologie industrielle et alimentaire/IPMS-UCAD/Greening Africa Together/extrants pédagogiques/UCAD-ISE/Admission à l'UCAD /Colloque Femme et patrimoine/UCAD-COUD/mesures du Directeur du Coud/WASCAL/UCAD/Ipms-Ucad/Centre d’accès des données statistiques/enseignant chercheur en automatique /UCAD-Rectorat/Colloque UCAD/IRD/CIRAD/Génocide/Biennale des Mathématiques/Conférence EBAD/Intermédiaires et intermédiations en Afrique/Sciences de gestion/Déguerpissement devant l'UCAD

Recrutement d’un(e) Enseignant(e)-chercheur(se) – Biotechnologie industrielle et alimentaire

Métiers du Droit /Science politique /Rencontre de Dakar/Colloque international-FSJP/Ucad-Fac Droit/Ucad-FSJP/FSJP/LDPF-EDJPEG/Le Droit maritime africain

Appel à candidature de l’institut des Métiers du Droit