in , , , , , ,

L’Assemblée nationale s’ouvre à des assistants issus des universités

PACE/assistant parlementaire

L’Assemblée nationale, l’USAID et l’ONG 3D ont signé, mercredi à Dakar, un protocole d’accord marquant le lancement de la deuxième phase du programme d’accompagnement parlementaire (PACE) d’un montant de 600 millions de FCFA, a constaté l’APS.

Le PACE va permettre de recruter des assistants parlementaires dans les universités et de renforcer les capacités des parlementaires.

A l’occasion de cette signature, le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse a salué l’ouverture de son institution à l’Université, après son partenariat avec la société civile.

« Les assistants parlementaires qui seront mis à la disposition de notre institution parlementaire proviendront des Ecoles doctorales de nos Universités » a dit Moustapha Niasse, notant que les profils définis « selon les besoins des commissions permanentes et de l’Administration et leurs services tant attendus, devront être utilisés de façon partisanes ».

« L’Assemblée nationale approuve les axes prioritaires définis dans ce nouveau programme, pour renforcer les capacités des députés et ceux des agents de l’Administration, accompagner ses reformes prioritaires, appuyer certaines directions et faciliter le dialogue entre les députés et les citoyens », a-t-il déclaré.

Il a estimé qu’ »une coopération aussi riche, aux résultats aussi palpables, ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin. C’est ce qu’ont compris l’USAID, l’ONG 3D et l’Assemblée nationale pour accompagner les députés de la 13ème législature dans leurs différentes missions de représentation, de législation et d’évaluation des politiques publiques ».

Moustapha Niasse a aussi rappelé que la première phase du programme PACE a été exécutée autour du renforcement des capacités des députés et des agents de l’administration dans les domaines tels que le contrôle budgétaire, l’utilisation des réseaux sociaux et la formation en « Droit et Pratique parlementaires », sanctionnés par un certificat universitaire.

« L’organisation de foras interactifs entre des citoyens et des députés, +Waax ak sa député+ a permis à des jeunes et à des femmes des 14 régions du pays d’interagir avec les députés de leurs localités », a ajouté Moustapha Niasse.

Il a aussi précisé que c’est le même programme qui a permis la réhabilitation de la bibliothèque de l’Assemblée nationale, le traitement et la numérisation d’un important fonds documentaire de la Direction des archives et de la documentation comportant des archives datant de la période de l’Afrique occidentale française.

« Les nouveaux assistants parlementaires contribueront à renforcer le pouvoir législatif, en améliorant l’équilibre des pouvoirs. Ils aideront les parlementaires à mieux s’informer et à acquérir la capacité d’analyser les rapports, de poser des questions et de mieux s’acquitter du rôle de surveillance de l’Assemblée nationale », a indiqué l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Tulinabo S. Mushingi.

Il a estimé qu’il en résultera « une meilleure surveillance et un système de gouvernance plus efficient et plus efficace ».

« L’adoption d’une approche plus durable pour appuyer l’Assemblée nationale à travers une interaction tripartite entre les universités, la société civile et le parlent contribuera à rapprocher les différentes composantes de la société, en créant un gouvernement par les Sénégalais, pour les Sénégalais », a-t-il souligné.

« L’objectif visé est la mise en place d’une Assemblée nationale bien préparée à son rôle, une Assemblée nationale capable de répondre aux exigences et défis de l’avenir, une Assemblée nationale disposant de l’expérience et l’expertise technique nécessaires pour être durable », a-t-il conclu.

Selon le Directeur général de l’ONG 3D, Moundiaye Cissé, « ce programme permettra de créer un pont entre l’Assemblée nationale et l’Université, ce haut lieu du savoir où toutes les questions agitées dans la société et qui touchent à l’Etat, au corps social et la communauté de manière générale sont discutées avec la rigueur scientifique requise ».

mesr.gouv.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SIMPLON-VIDEO

VIDEO-SIMPLON: ” le numérique, la réponse aux besoins des entreprises…” selon M. Frédéric Bardeau Président de SIMPLON

résultats concours douanes

Concours Douane 2018 : Toutes les dates à retenir