in ,

Explosion du paiement par mobile en Afrique subsaharienne

paiement mobile

Les paiements mobiles en Afrique subsaharienne vont connaître une hausse de plus de 60 % au cours des 5 prochaines années, une aubaine pour le commerce électronique sur le continent. Ceci fait, la valeur totale des transactions d’argent mobile sur les marchés émergents devrait dépasser 870 milliards de dollars en 2026, indique la société Fintech Nikulipe dans un rapport.

Fin 2020, le nombre d’utilisateurs utilisant les services mobiles étaient estimés à 495 millions soit 46% de la population de la région subsaharienne. Ce nombre devrait passer à 615 millions d’ici 2025, soit l’équivalent de 50 % de la population. Cela montre que les méthodes de paiement locales resteront un élément important non seulement de la croissance du commerce électronique en Afrique subsaharienne, mais également sur les marchés émergents et à croissance rapide.

« Considérée comme l’une des principales tendances de paiement sur les marchés émergents pour 2022, la popularité des paiements mobiles souligne l’importance des méthodes de paiement locales et pourrait ouvrir le marché africain à un certain nombre d’opportunités mondiales de commerce électronique », note le communiqué de la Nikulipe.

Pour le PDG de la société, Frank Breuss, cette performance notée sur les transactions électroniques s’explique par le faible taux de bancarisation en Afrique, mais aussi par le côté pratique des paiements mobiles. Les paiements mobiles en tant que méthode de paiement local (LPM) sont apparus dans la région subsaharienne au début des années 2000 avec Safaricom, un opérateur de réseau mobile kenyan, proposant l’une des premières solutions de paiement mobile.

« Les téléphones portables sont largement disponibles dans toute la région, faisant des paiements d’argent mobile le principal moyen pour les Africains de payer des biens et des services tels que l’épicerie, la livraison de nourriture ou les trajets en taxi, ou même les factures de services publics », a ajouté Franck Breuss.

L’Afrique offre ainsi les opportunités bancaires les plus attrayantes au monde pour développer le secteur financier existant et introduire de nouveaux produits pour améliorer l’accessibilité financière. Des opportunités qui poussent de plus en plus les banques traditionnelles africaines au marché des télécommunications.

Fondée en 2019, Nikulipe est une société Fintech qui facilite l’accès aux marchés émergents et à croissance rapide pour les Fintechs, les fournisseurs de services de paiement et leurs commerçants en rationalisant les solutions de paiement transfrontalier.

financialafrik.com

Written by Fama

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

télétravail, numérique

Télétravail: Bientôt des dispositions dans le code du travail (BAÏDY AGNE)

Burkina faso-éducation

Au Burkina Faso, plus de 3000 écoles sont fermées en raison de l’insécurité