in

Le Rwanda délivrera un passeport unique africain d’ici janvier 2019

passeport

La ministre au cabinet du président à Kigali, Judith Uwizeye a déclaré que le nouveau passeport devrait lancer les avantages liés à l’intégration régionale et continentale dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’Union africaine pour un continent aux frontières harmonieuses.

Selon elle, le nouveau passeport officiellement introduit depuis juillet 2016 vise également à supprimer les exigences de visa pour tous les citoyens africains dans tous les pays africains.

Cette décision est intervenue après que les chefs d’Etats et de Gouvernements de l’Union africaine (UA) ont fixé à décembre 2018, la date limite pour que tous les pays commencent à délivrer à leurs citoyens le passeport unique africain.

Le dernier rapport publié par la Banque africaine de développement (BAD) indique que seuls 13 pays africains offraient actuellement un accès libéral aux autres Africains.

L’indice d’ouverture des visas en Afrique de la BAD mesure l’ouverture des pays africains en matière de visas en examinant ce qu’ils demandent aux citoyens des autres pays d’Afrique lorsqu’ils voyagent.

Actuellement, les Africains qui ont besoin de visas pour se rendre dans 55% des autres pays africains peuvent obtenir un visa à l’arrivée dans seulement 25% des autres pays et n’ont pas besoin de visa pour voyager dans 20% des autres pays du continent, indique le même rapport.

CU/afm/fss/te/APA

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

colloque international numérique Ucad

Vidéo-Première édition du colloque international sur le Numérique dans l’Enseignement Supérieur en Afrique francophone: l’UVS au cœur des débats

EAC

Burundi: La jeunesse des pays de l’EAC devrait chercher à améliorer les compétences et non à chercher des diplômes-papiers (INTERVIEW)