in , ,

Le manque de sommeil entraînerait rapidement une prise de poids

prise de poids/manque de sommeil/Parler dans son sommeil
Tired African American woman sleeping in bed at home

Une saine hygiène de vie est généralement indispensable pour conserver la ligne et être en bonne santé. Si, à ce sujet, il est bien évidemment question d’alimentation et d’activité physique, on oublie souvent le sommeil. Pourtant, ce dernier est primordial comme le montre une nouvelle étude américaine.

Le manque de sommeil chronique a des répercussions immédiates sur notre état de fatigue, nos niveaux de stress, notre humeur, etc. Mais il accroît aussi par exemple le risque de complications cardio-métaboliques telles qu’une baisse de sensibilité des cellules, notamment les adipocytes, à l’insuline. Les sécrétions sont donc de plus en plus importantes de même que le stockage des graisses. Une récente expérience met en évidence qu’en seulement quatre jours, une privation de sommeil de trois heures par nuit (si on postule que huit heures de sommeil sont la norme idéale) perturbe considérablement le métabolisme des lipides.

Le manque de sommeil altère le métabolisme des graisses

Le sommeil est le moment de la journée où notre organisme se régénère. Il est donc très important d’avoir un sommeil de qualité et en quantité adéquates si l’on veut rester en bonne santé et éviter de prendre du poids. En effet, dans leur étude, les chercheurs ont laissé leurs sujets dormir 5 heures par nuit pendant 4 jours en faisant précéder la nuit d’un repas riche en graisse. Dans ce laps de temps, la lipémie (le taux de graisses dans le sang) postprandiale, c’est-à-dire après le repas, avait une clairance beaucoup plus rapide que dans des bonnes conditions de sommeil habituelles — la clairance étant le temps mis pour revenir à un taux standard. Cela peut suggérer que certaines hormones, dont l’insuline, sont perturbées et que les graisses sont plus facilement stockées. Le manque de sommeil chronique a aussi affecté l’état général et le sentiment de satiété des participants. Néanmoins, l’absence de groupe témoin est vraiment regrettable et on peut également s’interroger sur le caractère éthique de l’expérience. En général, les études se doivent de tenter d’apporter un bénéfice aux patients, ce qui n’est clairement pas le cas ici.

Cinq heures de sommeil pendant quatre jours augment la clairance des lipides dans le sang et donc potentiellement leur stockage dans les adipocytes.© Sebastian Kaulitzki, Fotolia

"use strict"; var adace_load_5dd0e41cc9b44 = function(){ var viewport = $(window).width(); var tabletStart = 601; var landscapeStart = 801; var tabletEnd = 961; var content = '%3Cscript%20async%20src%3D%22%2F%2Fpagead2.googlesyndication.com%2Fpagead%2Fjs%2Fadsbygoogle.js%22%3E%3C%2Fscript%3E%0A%09%09%3Cins%20class%3D%22adsbygoogle%20adace_adsense_5dd0e41cc9aed%22%0A%09%09style%3D%22display%3Ablock%3B%22%0A%09%09data-ad-client%3D%22ca-pub-4484318388057052%22%0A%09%09data-ad-slot%3D%228787965757%22%0A%09%09data-ad-format%3D%22auto%22%0A%09%09%3E%3C%2Fins%3E%0A%09%09%3Cscript%3E%28adsbygoogle%20%3D%20window.adsbygoogle%20%7C%7C%20%5B%5D%29.push%28%7B%7D%29%3B%3C%2Fscript%3E'; var unpack = true; if(viewport=tabletStart && viewport=landscapeStart && viewport=tabletStart && viewport=tabletEnd){ if ($wrapper.hasClass('.adace-hide-on-desktop')){ $wrapper.remove(); } } if(unpack) { $self.replaceWith(decodeURIComponent(content)); } } if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5dd0e41cc9b44(); } else { //fire when visible. var refreshIntervalId = setInterval(function(){ if($wrapper.css('visibility') === 'visible' ) { adace_load_5dd0e41cc9b44(); clearInterval(refreshIntervalId); } }, 999); }

})(jQuery);

 

futura-sciences.com