in , , ,

Prix Tony Elumelu 2018 pour l’entrepreneuriat : Ababacar THIAM, étudiant en MAI à l’UVS parmi les lauréats

Prix Tony Elumelu 2018

Ababacar THIAM, étudiant en Mathématiques appliquées et Informatique (MAI) à l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) est l’un des lauréats de la 4e édition du programme d’entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu. Sa candidature, à travers sa startup Sen Or’Dur a été retenue parmi les 1 250 projets primés cette année.

Ababacar THIAM est un étudiant qui sait se démarquer. Jeune et créatif, il s’est donné les moyens de trouver des solutions à un problème d’ordre public, à savoir la gestion des ordures. C’est ainsi qu’il a crée Sen Or’Dur le 20 Juillet 2018, une startup qui amorce déjà une phase de croissance, en moins de trois mois d’existence. Elle vise la modernisation et l’optimisation de la chaîne de collecte des déchets en plastique par leur transformation et leur valorisation. La startup encourage aussi la population sénégalaise à adopter une culture de civisme environnemental à travers des programmes de sensibilisation sur le tri et la collecte des déchets en plastique. Son projet a séduit le comité de sélection de la Fondation Tony Elumelu parmi les 151 000 candidatures reçues cette année.

Pour l’heure, l’équipe de Sen Or’Dur est composée d’une assistante, par ailleurs étudiante à l’UVS, et d’ouvriers. Le financement obtenu du prix de la fondation permettra à la startup de renforcer ses effectifs pour faire face à ses objectifs. Auparavant, Ababacar THIAM va bénéficier d’un accompagnement qui consiste à renforcer ses capacités entrepreneuriales à travers une formation en ligne de 12 semaines. Selon lui, cet esprit d’entreprise est né d’une observation critique des problématiques que vivent sa communauté, son pays et l’Afrique d’une manière générale. Il se dit naturellement altruiste et attaché à l’homme, lui accordant une empathie pour détecter les problèmes que vivent les populations et proposer des solutions. Il n’hésite pas à mettre la main à la pâte et participe à sa façon au développement de son pays. Dynamique et polyvalent, il est également à la tête de Abaïthi Africa Business Corporation-2ABC qui évolue dans plusieurs domaines: Abaïthi Africa Orientation, Abaïthi Africa AgroBusiness, Abaïthi Africa Immobilier et Abaïthi Africa Automobiles.

Le jeune Ababacar Thiam est également lauréat de l’édition 2017 du « Challenge services à la communauté-SAC » organisé par l’UVS en partenariat avec le PAUVS et la BAD. Avant de rejoindre Lagos, il a tenu à encourager ses camarades étudiants de l’UVS: « Le message que je lance aux étudiants c’est de croire en leurs potentialités et de ne pas se limiter à ce qu’ils reçoivent à l’université. Il faut aller au-delà de ce que vous pensez pouvoir faire. Il ne faut pas se limiter à attendre d’avoir son diplôme et trouver un emploi sûr et stable, mais il faut créer des emplois. » L’audace en bandoulière, il invite les jeunes à « commencer, dès à présent, à voir grand, rêver grand, travailler dur, échouer, persévérer et faire des sacrifices pour réussir ce pari. »

uvs.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

main d'oeuvre agricole jeune

Le phénomène de migration risque de priver l’Afrique de la main d’oeuvre agricole jeune

Windows 7

En fin de vie, Windows 7 est toujours installé sur 50 % des PC d’entreprise