in

L’Université Cheikh Anta Diop agonise : Les professeurs de chaire s’en vont à la retraite

cités universitaires/cités universitaires/étudiants de la FLSH/Front à l’Ucad /UCAD-FST/Nouvelle année universitaire/ED-SEV/UCAD/La visite du Président Macky Sall à l’Université Cheikhmédiateur de l’Ucad/Tensions à l'Ucad /Augmentation des bourses et baisse des tickets/session d’octobre/admission à l'UCAD/Saes décrète une grève/politiques d'emploi en Afrique francophone/Les étudiants de l'UCAD donnent leurs impressions

L’université Cheikh Anta Diop de Dakar va être marquée au cours de cette décennie par le départ en cascades de plusieurs professeurs de chaire rattrapés par la retraite. Face à cette déferlante de professeurs de rang magistral, cette université de renommée internationale se dépeuple.

Le Sénégal fait face à une perte énorme des plus grandes sommités de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. En effet d’éminents professeurs de chaire sont appelés à faire valoir leur droit à la retraite. Ces retraités sont considérés comme des piliers du fonctionnement pédagogique de l’Institution universitaire. Un professeur témoigne : « Le départ massif à la retraite des professeurs de rang magistral est une énorme perte. Elle se fait en silence. Je fais partie d’une cohorte de profs qui ont travaillé ici pendant plus de 30 ans. J’ai l’impression qu’on est en train de fermer des chaires. Une situation qui va créer un vide. C’est à la limite un crime », se désole Daha Dème, professeur titulaire des universités. Entouré d’étudiants en doctorat et master, ce professeur qui a gravi tous les échelons, a pris sa retraite depuis 5 ans. Faute de relève, il continue à servir au département de civilisations germaniques. Un autre de renchérir : « Même si l’Ucad recrutait 1000 assistants par jour, le gap se ferait sentir. « Pour le remplacement d’un professeur de rang A, il faut qu’un assistant passe au moins six ans. Ce qui place l’Université sur une pente régressive », dit-il pour le regretter. Ainsi pour pallier à ce manquement, un titulaire de chaire a clairement indiqué qu’il ne s’agit pas d’un problème de recrutement car le recrutement de prof de rang A ne se fait pas comme dans l’administration, indique-t-il. Toutefois, le blocage des recrutements sont presque dû à l’application systématique de la retraite administrative. Ce qui entrave le renouvellement des effectifs enseignants.

teledakar

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

étudiants de l'ENDSS

Ecole nationale de développement sanitaire et social : Les étudiants veulent l’application du système Lmd

argent de la diaspora/Transferts rapides d’argent/migrants Sénégalais/Transfert d’argent/Transferts d’argent

Sénégal : 1100,7 milliards de transfert d’argent reçus par les établissements de crédit