in , , , , ,

UGB : Adja Tall de l’UASZ s’adjuge le 1er prix d’un concours sur les énergies renouvelables

Journées des Economistes Sénégalais/AQUACULTURE/Projet Cii Bio/CAMES 2019/promotion du Master de Traduction/CESL-UGB
L’étudiante de l’université Assane Seck de Ziguinchor, Adja Tall, a remporté le premier prix du concours interuniversitaire sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de l’université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, grâce à son projet “Cii Bio” de production de charbon bio, à travers les résidus agricoles.
La lauréate, dont le projet vise à “éviter la dégradation de l’environnement et la déforestation”, a reçu pour ce prix une récompense de 2, 5 millions de francs CFA.
Elle a coiffé au poteau les porteurs de cinq autres projets, portant entre autres sur la coupe de bois de chauffe, les énergies renouvelables, la réalisation d’unités de stockage et de séchage d’oignon et de tomates bio”. Tous ont reçu un million de francs CFA en guise d’encouragement.
Le jury de l’incubateur de l’UGB de Saint-Louis a délibéré mardi et a choisi ces 6 projets comme étant les meilleurs parmi un total de 10 projets présentés.

Les projets sont portés par des étudiants des universités Alioune Diop de Bambey, Assane Seck de Ziguinchor, Gaston Berger de Saint-Louis et l’Université polytechnique de Thiès.

La finale du concours inter-universitaire 2019, sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (CEREE), s’est déroulée en présence du recteur de l’UGB, professeur Ousmane Thiaré, de représentants du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et de la coopération allemande pour le développement, Giz.
Fatou Camara Sangaré, directrice de l’innovation scientifique, de l’insertion et de la prospection des communautés à l’UGB, explique qu’il s’agit ainsi de “booster et motiver les étudiants sur l’entreprenariat et l’auto-emploi”.
Elle a relevé que le concours interuniversitaire a permis de créer un cadre de réflexion entre les universités pour une meilleure prise en charge de la “problématique des énergies renouvelables et de l’espace énergétique des entreprises”.
Elle a ajouté que le concours a permis de créer un réseau interuniversitaire, permettant ainsi “d’amorcer et de fédérer les différentes actions dans ces espaces universitaires”.
Le concours initié depuis 2018 par le GIZ, vise à renforcer les capacités des étudiants des différentes universités du Sénégal, sur les énergies renouvelables, mais aussi les pousser à entreprendre et être responsables pour tracer leur avenir vers l’auto-emploi.
aps.sn

Avatar

Written by Arame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

concours national dissertation

L’édition 2019 du concours national de dissertation de la Fondation UBA lancée

MESRI-Université de Thiès

Université de Thiès : le MESRI dégage une enveloppe de près de 3 milliards pour réceptionner plusieurs chantiers