in ,

Rapport COSYDEP : 65 % des élèves n’ont pas de «papiers»

Saldé Et Pété en Grève

Un rapport commandité par la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’école publique (COSYDEP) fait état du nombre trop élevé d’enfants qui n’ont pas d’état civil à l’école.

En effet, le rapport montre que 65,56 % des élèves ne disposaient point de cette précieuse pièce en 2016.  De manière explicite, le document affirme que, de 2014 à 2016, le taux d’enfants disposant de pièce d’état civil est passé de 35,25 % en 2014 à 36,59 % en 2015 et enfin à 37,44 % en 2016.  Ce qui fait que le taux moyen d’élèves sans acte de naissance dans les seize (16) Ief est de 40,20 % dont 38,0 % pour les garçons et 42,0 % pour les filles. Aussi, en milieu urbain, l’on indique que le taux est plus élevé chez les filles que chez les garçons. En zone rurale, ce taux est estimé à 52,4 % avec 51,8 % pour les garçons et 52,9 % pour les filles. Le mal est plus accentué en zone rurale et particulièrement pour les filles.

Au regard du tableau, les plus forts taux d’élèves sans acte de naissance sont enregistrés dans les Ief de Fatick (100 % à l’école Amadou Daby Faye), de Bounkiling (100 % à l’école de Bona) et à Kaolack (96,1 % à l’école de Bill Bambara). Les plus faibles taux sont enregistrés dans les Ief de Ziguinchor (00 % dans toutes les écoles visitées, Kolda (4 % à l’école Sikilo Nord) et de Matam (7 % à l’école Bokidiawé).

Le tableau présente la situation de la population scolarisable comprise entre 06 et 11 ans de la période allant de 2014 à 2016. Le rapport souligne que tous ces enfants en âge d’aller à l’école devraient nécessairement disposer de pièce d’état civil et être dans le système éducatif. Au regard des taux de scolarisation (84,8 % dont 79,5 % pour les garçons et 90,3 % pour les filles en 2014 ; 84,4 % dont 84,4 % pour les garçons et 90,0 % pour les garçons en 2015 et enfin 86,1% dont 80,4 % pour les garçons et 92,1 % pour les filles en 2016), on se rend compte que tous ces enfants n’ont pas été enrôlés. Le rapport dit remarquer la croissance positive de cette population scolarisable qui passe de 3 297 900 enfants en 2014 à 3 463 190 enfants en 2016. Soit une évolution positive de 165 290 enfants représentant 5,01 % de taux d’évolution.

WalfQuotidien

What do you think?

184 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Préavis de Gréve : Le SELS dans une dynamique de lutte à partir de janvier

Universitaire condamné à mort en Iran

La Belgique se mobilise pour sauver un universitaire condamné à mort en Iran