in ,

Nord-Kivu : les étudiants et élèves de Goma ont manifesté pour réclamer la reprise des cours

Sur appel de la force syndicale nationale des enseignants (FOSYNAT), fédération du Nord-Kivu, des enseignants, élèves et étudiants ainsi que certains parents sont descendus dans la rue ce mercredi 20 janvier 2021 à Goma pour réclamer la reprise des cours. Certains militants des mouvements citoyens se sont également joints à la manifestation. 

Leur marche partie de l’Institut supérieur de commerce (ISC) avec comme point de chute le gouvernorat de province a été dispersée à plusieurs endroits par la police à coups des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation. Les manifestants n’ont pas pu déposer leur mémorandum auprès des autorités provinciales suite à un dispositif important de la police déployé tout autour du musée de Himbi.

« Nous avons appelé les parents d’élèves, élèves et étudiants à manifester pour revendiquer la reprise des cours. Nous dénonçons la façon d’agir de la police qui a dispersé notre marche à caractère pacifique. Nous avons tout fait pour arriver au gouvernorat mais nous n’avons pas pu déposer notre mémo à cause de la forte présence de la police. Nous nous demandons pourquoi on veut tuer l’éducation. On nous parle de Coronavirus alors que les bars, les marchés et autres fonctionnent. Il y en a des autorités qui organisent des activités de plus de 2 000 personnes. Le discours de très bientôt de Muyembe est politique. Pourquoi ne pas nous préciser la date », s’indigne Shamavu Baala, président de la FOSYNAT Nord-Kivu.

Selon les organisateurs de la marche, le bilan provisoire fait état de 4 blessés parmi les manifestants.

Tout en saluant la revendication de la reprise des cours, le porte parole des étudiants du Nord-Kivu affirme que l’initiative de la marche n’est pas venue des étudiants.

« Nous ne sommes pas parmi les organisateurs de la marche. Nous avons demandé la reprise des cours à travers une déclaration et nous envisageons d’autres actions pour continuer à formuler la même demande. Nous ne refusons plutôt pas qu’il y ait des étudiants qui auraient pris part à cette marche. Connaissant le contexte d’insécurité dans lequel nous vivons, nous n’avons pas opté pour la voie de la marche », indique Josué Lusiki, président de l’inter universitaire du Nord-Kivu.

Le coordonnateur du Secrétariat technique du Comité  multisectoriel de la riposte contre la Covid-19 en RDC, Dr Jean Jacques Muyembe a affirmé mardi 19 janvier que le confinement n’est pas envisagé en dépit de la deuxième vague de la pandémie. Les autorités envisagent cependant la réouverture des universités et des écoles fermées depuis le 18 décembre 2020.

afriqueactudaily.com

Avatar

Written by Arame

UFR SAT/Journées des Economistes Sénégalais/importance des TIC/UGB-MESRI/MESRI-UGB/délégués de la CESL/LECH/UGB-EIE-ENR/UGB-Panel/mots d’ordre/étudiants décrètent/coordination des étudiants de Saint-Louis/Grand forum annuel de l’UGB/TERANGA MOVIES AWARDS/étudiants de l'Institut polytechnique/Ugb menace/Bourses-UGB/Rencontre interdisciplinaire/réseau téléphonique interne de l’UGB/ouverture du campus social/Rencontre Mary Teuw Niane et les instances académiques

UGB de Saint-louis:Retard dans le paiement des bourses – Les étudiants menacent de bloquer encore la RN2

L’étudiante Diary Sow est entrée en contact avec ses proches