in

Riz: production record en Afrique

Record historique de production de riz en Afrique

Le monde a produit des quantités record de riz cette année. Exploit également renouvelé en Afrique. Pourtant ce continent importe toujours plus de grains blancs.

La céréale la plus consommée au monde n’aura jamais été aussi abondante sur la planète : près de 600 millions de tonnes de riz décortiqué, précise la FAO. Le record historique de production de l’an dernier est encore battu cette année ! L’Afrique n’est pas en reste et plus que toute autre région du continent, l’Afrique de l’Ouest affiche une performance exceptionnelle, en dépassant son exploit de l’an dernier, avec une récolte de riz en hausse de 6%. Avec près de 10 millions et demi de tonnes de grains blancs, l’Afrique de l’Ouest produit à elle seule la moitié du riz africain.

Le souvenir des émeutes de la faim de 2008 est toujours présent

Effectivement, les consommateurs africains avaient payé cher leur dépendance quand les prix internationaux du riz avaient flambé. Aujourd’hui les Etats africains parient aussi de plus en plus sur leur économie agricole. Ils soutiennent la production locale de riz, en subventionnant semences, engrais et machines. En soutenant parfois le prix au producteur. Du coup les surfaces comme les rendements de riz augmentent. L’Afrique de l’Ouest a connu qui plus est de belles pluies cette année – à part la Mauritanie et le Burkina Faso. La récolte de riz atteint 3,2 millions de tonnes au Nigeria, 8% supplémentaires, 11% de plus au Ghana (462 000 tonnes), 4% de plus en Guinée (1,5 million de tonnes), le Mali atteint 2 millions de tonnes. Le Sénégal avec 800 000 tonnes bat son record historique. Même tendance en Côte d’Ivoire, au Niger ou au Togo.

Pourtant l’Afrique a importé encore plus de riz que l’an dernier

Rien à faire, les importations africaines de riz, plus de 15 millions de tonnes et demi, ont augmenté encore plus vite que la production (+10%). Le Nigeria importe cette année 2,6 millions de tonnes de riz (+18%), presque autant que ce qu’il produit ! Il est vrai qu’il fallait combler des manques de disponibilités antérieures. Et que les prix très faibles du riz asiatique ont encouragé les achats des importateurs africains.

Il faut enfin tenir compte de la croissance de la population africaine… et de son goût pour les brisures de riz asiatique depuis la colonisation française. Même si les gouvernements imposent de plus en plus souvent de lier les importations à l’acquisition de riz local, il faut se rendre à l’évidence : l’Afrique importe plus d’un grain de riz sur deux, le commerce du riz est dirigé pour un tiers vers l’Afrique et la tendance devrait se poursuivre en Afrique de l’Ouest en 2018.

What do you think?

184 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

One Comment

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recrutement de stagiaires par l'agence de communication Gaynako qui dans le cadre du lancement de ses activités recherche des personnes motivées et sérieuses

Stage marketing et communication à Sen’Drive Solutions

Cours préparatoires concours Police/Résultats concours police 2017

Résultats concours élèves commissaires de police 2017