in

Recrutement d’un Sous-Secrétaire Général à l’ONU

Recrutement à l'ONU Offre de stages ONU

Le Sous-Secrétaire général chargé du Bureau des services centraux d’appui est responsable de toutes les activités du Bureau, dont il assure l’administration et la gestion, ainsi que de la coordination des services communs. Le Sous-Secrétaire général rend compte au Secrétaire général adjoint à la gestion, qui rend compte à son tour au Secrétaire général.

Les fonctions stratégiques du Sous-Secrétaire général consistent principalement à :

  • Prendre des initiatives, définir des orientations et donner des conseils concernant l’élaboration, la mise en œuvre et la coordination des politiques s’appliquant aux trois entités qui composent le Bureau dont il est responsable, à savoir la Division des achats, la Division de la gestion des installations et des services commerciaux et le Groupe de la continuité des opérations;
  • Donner des avis et fournir un appui au Secrétaire général et à l’équipe de direction au sujet de toute question concernant la fourniture des services centraux d’appui;
  • Pour les questions relatives aux services centraux d’appui, représenter le Secrétaire général auprès des représentants des États Membres et des États observateurs, des organes intergouvernementaux, des organisations internationales, des organisations gouvernementales et non gouvernementales et des autres programmes et organisations du système des Nations Unies par l’intermédiaire du Conseil des chefs de secrétariat des organismes des Nations Unies pour la coordination et de ses organes subsidiaires et des médias;
  • Planifier, organiser, diriger et superviser la fourniture efficace et économique de services centraux d’appui dans les domaines de la passation des marchés et de l’administration des contrats, des voyages et transports, de la gestion des installations, des services de courrier, des activités commerciales, y compris celles de l’Administration postale de l’Organisation des Nations Unies, de la conservation des archives et dossiers et de la continuité des opérations;
  • Formuler le plan-programme du Bureau et établir les projets de budget correspondants;
  • Définir les grandes stratégies qui doivent orienter l’élaboration et l’exécution du programme de travail du Bureau pour garantir des solutions axées sur les clients;
  • S’acquitter des fonctions de gestion et de direction que requiert une mise en œuvre efficace, rationnelle et économique du programme.

Priorités associées au poste

L’Organisation des Nations Unies met actuellement en place une série de réformes organisationnelles qui ont des répercussions sur l’ensemble du Secrétariat. Le Sous-Secrétaire général jouera un rôle clef dans le changement et devra conduire les réformes en gérant le changement, en communiquant et en mobilisant le personnel de manière judicieuse. Il/elle devra travailler constructivement avec le personnel et avec des parties prenantes de rangs différents et aux intérêts généralement divergents. Il est essentiel qu’il/elle soit pleinement conscient(e) des exigences auxquelles doit répondre une institution internationale aussi diversifiée que l’Organisation des Nations Unies et ses institutions spécialisées. Le succès sera mesuré en termes de création de valeur pour l’Organisation et ses parties prenantes, et en termes de promotion de l’innovation, d’atténuation des risques et de gestion efficace des coûts.

Le succès final dépendra des éléments clefs suivants :

Qualités de chef – Le/la titulaire devra établir et entretenir des rapports solides avec l’équipe de direction afin de l’aider à élaborer ses stratégies et à définir d’autres approches plus pertinentes pour s’acquitter de ses fonctions de la manière la plus efficace et la plus efficiente. En outre, il/elle devra présenter une vision réaliste et réalisable et être capable de communiquer de manière claire et concise avec des parties prenantes très diverses et de négocier avec succès les solutions qui correspondent aux intérêts supérieurs de l’ensemble du système des Nations Unies dans l’accomplissement de sa mission collective et de ses mandats individuels.

Engagement des parties prenantes – Le/la titulaire devra avant tout, en faisant preuve de finesse politique, obtenir et privilégier l’adhésion d’un groupe varié de parties prenantes clefs afin de mener à bien les réformes du dispositif de gestion et d’atteindre les buts et objectifs organisationnels. Il/elle cherchera en priorité à tisser des liens de confiance avec les hauts fonctionnaires, les États Membres et d’autres acteurs essentiels en mobilisant ses qualités de négociateur et de personne influente.

Gestion de grands projets de changement – Le/la titulaire devra mener à bien les projets de réforme nouveaux et déjà engagés, qui sont complexes (changement structurel fondamental, possible inertie ou résistance interne et proximité des échéances). Il est primordial de tenir compte des incidences du changement sur les personnes et les comportements.

Gestion de la fonction – Le/la titulaire recrutera et gèrera efficacement le personnel, l’inspirera et le motivera et fournira des services et des programmes de grande qualité. Il/elle devra s’assurer que la planification, la communication et les plans d’exécution sont adaptés et mis en place durant cette période de transition de sorte à appliquer correctement les stratégies actuelles et futures des services centraux d’appui.

Partenariats – Le/la titulaire devra forger des alliances internes et externes en comprenant les difficultés opérationnelles et stratégiques des clients internes et en entretenant la visibilité externe. Il représentera l’Organisation des Nations Unies lors de forums internationaux et entretiendra des contacts au sein de la communauté internationale des services communs pour se tenir informé des évolutions dans le système des Nations Unies et adoptera, le cas échéant, les bonnes pratiques du secteur privé.

Profil du candidat

Ceci est une occasion unique pour un haut responsable véritablement expérimenté de rejoindre l’équipe de direction de l’Organisation des Nations Unies et d’aider cette dernière à moderniser et à faire évoluer la prestation de services centraux d’appui, en veillant à ce qu’elle continue de remplir ses nobles objectifs de manière plus efficace. Le candidat idéal aura une solide expérience de la gestion d’opérations complexes et de grande ampleur aux échelles régionale, nationale et internationale, ainsi qu’une excellente compréhension de la mission de l’Organisation des Nations Unies, à laquelle il devra être profondément attaché. Idéalement, le candidat aura une expérience et des vues générales et intersectorielles aura fait la preuve d’une solide expérience en matière de négociation et de gestion du changement et de sa capacité avérée de dégager un consensus entre des parties prenantes.

Ce poste convient à un administrateur expérimenté doté d’un solide talent stratégique associé à une expérience de cadre en matière de gestion et de mise en œuvre de réformes de services centraux d’appui, d’initiatives et de systèmes modernes et de gestion du changement dans le contexte d’une opération internationale complexe et de grande envergure. Un fort attachement aux valeurs et principes qui régissent l’action de l’Organisation des Nations Unies est essentiel. Une bonne connaissance du système des Nations Unies, notamment du contexte et de la problématique propres au maintien de la paix, aux droits de l’homme, à l’aide humanitaire et au développement, est un atout.

Vérification des antécédents en matière de respect des droits de l’homme

Le Secrétariat souligne que, conformément à la politique de nomination des candidats, il incombe au Gouvernement de s’assurer que les candidats qu’il propose n’ont jamais été condamnés et ne font pas l’objet d’enquêtes ou de poursuites judiciaires pour infraction pénale ou pour violation du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire. Si le candidat proposé a fait l’objet d’une enquête ou a été accusé ou poursuivi pour infraction pénale sans qu’il y ait eu condamnation, le Gouvernement est prié de donner des renseignements sur les enquêtes ou poursuites en question. Il est aussi prié d’attester par écrit n’avoir connaissance d’aucune allégation selon laquelle son candidat aurait été impliqué, du fait de quelque action ou omission de sa part, dans la perpétration d’actes qui constituent des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Qu’il soit proposé par un État Membre ou qu’il postule à titre individuel, tout candidat présélectionné devra attester sur l’honneur qu’il n’a pas commis d’infraction pénale, ni été condamné ou poursuivi pour une telle infraction, et n’a nullement été impliqué, du fait de quelque action ou omission de sa part, dans la perpétration d’actes qui constituent des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Conflits d’intérêts

Les candidats présélectionnés sont également tenus de remplir une déclaration d’intérêts, qui permettra de déceler d’éventuels conflits d’intérêts avant leur recrutement et de prévenir et gérer en amont, dans la mesure du possible et en temps utile, les situations dans lesquelles leurs intérêts personnels pourraient entrer en conflit ou sembler en conflit avec ceux de l’Organisation des Nations Unies, s’ils étaient nommés au poste faisant l’objet de la présente note.

Des informations supplémentaires sur le Bureau des services centraux d’appui sont disponibles dans la circulaire du Secrétaire général ST/SGB/2013/1 et à l’adresse suivante : http://www.un.org/fr/hq/dm/centralserv.shtml.

Afin de disposer d’un grand nombre de candidats à ce poste, le Secrétariat recevra avec intérêt toute candidature proposée en complément de celles qui seront issues des recherches et des consultations que le Secrétaire général aura lui-même menées. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Toutes les candidatures doivent être accompagnées d’un curriculum vitae et adressées au Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies, au plus tard le jeudi 7 septembre 2017. Elles peuvent également être envoyées à l’adresse suivante : [email protected] ou par télécopie au +1-212-963-8424.

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revendication des primes par le SAES

Le Saes revendique 1 milliard à l’Etat

Communication et gestion de connaissances

Appel à candidature : Stage technique international d’archives (STIA) 2018