in

Recrutement d’un spécialiste du suivi de la chaîne d’approvisionnement nutritionnelle

Recrutement d'un spécialiste du suivi de la chaîne

Recrutement d’un spécialiste du suivi de la chaîne d’approvisionnement nutritionnelle par l’UNICEF

Description du poste

Rattaché Au Bureau Régional, Le Consultant Travaillera Avec Les Bureaux Pays Du Sahel Et Les Autorités Publiques Et Remplira Les Objectifs Suivants

Le Centre de renforcement de la chaîne d’approvisionnement (SCSC), en partenariat avec le bureau régional, fournira les ressources budgétaires pour le financement du recours à un consultant.

LIEU D’AFFECTATION/DURÉE

Durée : 11,5 mois

Lieu d’affectation : Bureau régional : 25 %, bureau de pays : 75 % (à définir), indemnité journalière de subsistance fournie ; autres trajets : remboursement des frais de voyage et indemnité journalière de subsistance fournis au besoin pour les réunions, en accord avec le statut et le règlement du personnel de l’ONU.

Date de début : Septembre 2018

Supervision : Chef régional des approvisionnement WCAR

OBJECTIF

Rattaché Au Bureau Régional, Le Consultant Travaillera Avec Les Bureaux Pays Du Sahel Et Les Autorités Publiques Et Remplira Les Objectifs Suivants

  • Le Centre de renforcement de la chaîne d’approvisionnement (SCSC), en partenariat avec le bureau régional, fournira les ressources budgétaires pour le financement du recours à un consultant.
  • Amélioration de la gestion en amont des ATPE : Finaliser l’outils de gestion des besoins en intrants thérapeutiques, élaboration des manuels d’utilisateurs et documents de formation. Cet outil a pour objectif de gérer de manière prévisionnelle les fluctuations de l’offre et de la demande afin d’assurer une visibilité du pipeline et anticiper les éventuelles ruptures de stocks.
  • Finaliser et améliorer l’outil de gestion et suivi des intrants ATPE, élaboration des manuels d’utilisateurs et documents de formation. Cet outil permet aux bureau d’établir une traçabilité des intrants jusqu’au bénéficières.
  • Renforcement de la visibilité des ATPE dans les pays : préparer la mise en place du suivi des ATPE tout au long de la chaîne d’approvisionnement dans un pays prédéterminé : cartographier les outils existants au niveau national, conduire une étude de faisabilité, estimer l’intérêt porté au programme d’approvisionnement en produits nutritifs et recommander un outil ainsi qu’une approche pour sa mise en place.
  • Renforcement du suivi des utilisateurs finaux d’ATPE : mesurer l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement nutritionnelle dans un pays prédéterminé en l’aidant à mettre en place, à titre expérimental, l’outil de suivi des utilisateurs finaux d’ATPE. Compiler les enseignements tirés et rédiger une étude de cas pour consultation ultérieure.

PRINCIPAUX RÉSULTATS ATTENDUS

  • Finalisation des outils de gestions des intrants : Outils de planification et outils de suivi des intrants
  • Finalisation des manuels d’utilisateurs et documents de formation
  • Engagement du gouvernement dans la mise en place et l’utilisation de l’outil de visualisation en amont des ATPE.
  • Réalisation d’une synthèse et de recommandations pour l’amélioration de la visibilité des ATPE dans le pays et des liens avec les outils de suivi en amont et de suivi des utilisateurs finaux.
  • Rédaction d’un rapport sur le projet pilote de suivi des utilisateurs finaux, documentant les enseignements tirés, assorti d’une étude de cas portant sur l’approche employée pour la mise en œuvre dans le pays.

Description De La Mission

Général

  • Définir un pays cible en partenariat avec le bureau régional.
  • En collaboration avec le bureau régional, mettre au point une approche intégrée et cohérente pour présenter les trois domaines de visibilité.
  • Aider le bureau national et le bureau de pays en matière de gestion de projet et de résolution des problèmes.

Visibilité en amont

  • Élaborer, en partenariat avec le bureau régional, un plan de projet détaillant le calendrier, les activités, les responsabilités et les objectifs d’étape.
  • Sous l’égide du bureau régional, travailler de concert avec le bureau de pays et le Gouvernement afin de collecter les données officielles, d’établir les procédures d’examen des données et de retour d’information, et de répondre aux problèmes des utilisateurs.

Visibilité dans le pays

  • En collaboration avec le bureau de pays, mettre au point un plan de projet détaillant le calendrier, les activités, les responsabilités et les étapes à mettre en place pour l’analyse de la visibilité des ATPE dans le pays.
  • Cartographier au niveau national les outils existants portant sur la visibilité des ATPE et autres produits de santé ; conduire une étude de faisabilité pour la mise en place ou la modification des outils des systèmes d’information et de gestion logistiques et estimer l’intérêt d’un tel projet ; élaborer des recommandations à l’attention du gouvernement pour la mise en place de ces outils.

Suivi des utilisateurs finaux

  • Présenter l’outil de suivi et formation des utilisateurs finaux d’ATPE au bureau régional et au bureau de pays.
  • Présenter un plan de projet pour le projet pilote de suivi des utilisateurs finaux, détaillant le calendrier, les activités, les responsabilités et les objectifs d’étape.
  • Planifier et faciliter la mobilisation des parties prenantes dans le pays afin d’assurer leur soutien au projet pilote de suivi des utilisateurs finaux, notamment par l’organisation, avec l’appui du bureau régional et du bureau de pays, d’une conférence destinée à garantir l’adhésion des principales parties prenantes au projet.
  • Soutenir le bureau de pays dans la formation du personnel chargé de la collecte des données pour le projet pilote.
  • Conjointement avec le gouvernement, définir des critères qui permettront à celui-ci, à l’issue du projet, d’évaluer l’efficacité de l’outil et de prendre des décisions relatives à sa mise en place.
  • À partir des résultats du suivi des utilisateurs finaux, déterminer quels autres maillons de la chaîne d’approvisionnement pourraient nécessiter un renforcement et justifier ces conclusions.
  • Rédiger un rapport documentant les enseignements tirés ainsi qu’une étude de cas.

 

CRITÈRES DE QUALIFICATION

Diplôme universitaire : master ou doctorat (ou équivalent).

  • Au moins cinq années d’expérience professionnelle dans le domaine de la chaîne d’approvisionnement nutritionnelle, avec une montée graduelle en responsabilités. En l’absence de master ou de doctorat (ou équivalent), huit années d’expérience.
  • Capacités de gestion de projet, de hiérarchisation et d’obtention de résultats.
  • Expérience dans le domaine des systèmes d’information et de gestion logistique (SIGL) à tous les niveaux de la chaîne d’approvisionnement, notamment en matière de suivi des utilisateurs finaux.
  • Expérience professionnelle dans un contexte international et dans des pays en développement.
  • Expérience avérée en renforcement des capacités institutionnelle.

Compétences

  • Valeurs fondamentales
  • Engagement
  • Diversité et inclusion
  • Intégrité
  • Compétences fondamentales
  • Communication
  • Rôle moteur pour l’obtention de résultats
  • Compétences fonctionnelles essentielles
  • Capacité d’analyse
  • Capacités de planification et d’organisation
  • Compétences Techniques
  • Connaissances prouvées dans le domaine des chaînes d’approvisionnement nutritionnelles.
  • Connaissance des SIGL et de leurs applications relatives aux chaînes d’approvisionnement nutritionnelles et au suivi des utilisateurs finaux.
  • Excellentes capacités de recherche et d’analyse.
  • Excellente expression à l’écrit et à l’oral.
  • Compétences Linguistiques
  • Français et anglais courants.

PROCESSUS D’ÉVALUATION

Les candidats répondant aux critères de qualification seront évalués selon :

  • Leur proposition financière, exprimée en dollars des États-Unis sous la forme d’un salaire journalier hors taxes.
  • Leur curriculum vitae.
  • Deux références.
  • Le formulaire P 11 dûment rempli (qui peut être téléchargé sur le site de l’UNICEF à l’adresse http://www.unicef.org/supply/files/UN_Personal_History_Form.doc ).
  • Le rapport coût-efficacité constitue un critère d’évaluation des candidatures. Le principe général applicable concernant les honoraires payables à un consultant ou à un vacataire est celui du « meilleur rapport coût-efficacité », c’est-à-dire que le résultat souhaité doit être atteint au plus bas coût possible.

RÉMUNÉRATION

La rémunération est fonction de l’expérience. Pour les voyages effectués dans le cadre de ses fonctions, le contractant percevra un remboursement de ses frais de voyage et une indemnité journalière de subsistance en accord avec le statut et le règlement du personnel de l’ONU. Aucune autre rémunération n’est envisageable.

Candidature

Veuillez cliquer ici pour postuler.

Cette offre expire le 12 Aout 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

inspecteurs de la jeunesse/décret de titularisation des inspecteurs/

Des inspecteurs de la jeunesse annoncent une grève de la faim, à partir de mardi

Assistant-e Commercial/commerce digital en Afrique/

Quatre pistes pour faire progresser le commerce digital en Afrique