in

Atelier de formation sur la rédaction de protocole scientifique et de recherche : Les participants bien outillés

Rédaction de protocole scientifique et de recherche

Les six Coordonnateurs des Collèges d’Ecoles doctorales des universités d’Abomey-Calavi (Bénin), Université Cheikh Anta Diop (Sénégal), Université Gaston Berger (Sénégal), Université Ouaga 1 Pr Joseph Ki – Zerbo (Burkina Faso), Université Abdou Moumouni (Niger) et Université de Lomé (Togo) se sont réunis, les 13 et 14 septembre 2018, à Dakar, pour réfléchir sur une stratégie de redynamisation du Réseau des Collèges d’écoles doctorales. 

Dans le cadre d’une réponse innovante au projet « Soutien à la recherche et à la mise en place d’écoles doctorales », la Direction régionale de l’AUF en Afrique de l’Ouest accompagne, depuis 2014, un vaste programme visant à renforcer les Ecoles doctorales de la Région. Ainsi, elle a organisé, les 31 mai et 1er juin 2016, à Dakar, le premier regroupement des responsables de Collèges d’Ecoles Doctorales. Les participants à cette rencontre avaient décidé de la mise sur pied d’un Réseau des Collèges d’Ecoles doctorales, dénommé Réseau des Coordonnateurs des Collèges d’Ecoles Doctorales (RECED).  A ce jour, le RECED regroupe, 30 Ecoles doctorales, 6 Collèges doctorales, dans 5 pays en Afrique de l’Ouest.

Ce deuxième regroupement, organisé dans les locaux de l’AUF à Dakar, a permis aux acteurs de faire le bilan de la mise en œuvre des plans d’actions de chaque Collège d’Ecoles doctorales, de réfléchir à un plan d’actions du Réseau, d’en renouveler la composition du bureau, et d’élaborer une feuille de route pour les prochaines périodes.

Le Directeur régional de l’AUF en Afrique de l’Ouest, Jemaiel Ben Brahim, qui a pris part aux travaux, soutient que « ce Réseau a été mis en place pour harmoniser les procédures de fonctionnement des Ecoles doctorales de nos universités qui animent la recherche, forment les formateurs et préparent la relève dans l’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest. Et dans un objectif d’harmonisation et d’intégration régionale, ce Réseau a fonctionné pendant 2 ans, et il s’agissait, à travers ce regroupement, de faire le point ; de corriger ce qui peut l’être et d’identifier les perspectives ».

Le Pr N’buéké Adovi GOEH-AKUE, Directeur du Collège des Ecoles Doctorales de l’Université de Lomé, revenant sur l’importance du Réseau affirme que « le besoin de la qualité-assurance des universités impose qu’on coordonne les Collèges des Ecoles doctorales autour d’un réseau en vue d’harmoniser les pratiques, les enseignements transversaux, et les mécanismes de recherche pour leur permettre d’être plus efficients ».

Les participants à ce regroupement sont invités à réfléchir sur :

  • les enseignements transversaux dans les Collèges doctorales,
  • l’utilisation des nouvelles technologies, des MOOCS, des Formations ouvertes et à Distance (FOAD) pour accompagner les formations doctorales en Afrique de l’Ouest ;
  • la production de documents d’harmonisation.

Il est également convenu de promouvoir l’émergence de structures comme les collèges nationales d’Ecoles doctorales, et d’organiser des activités de renforcement des capacités des enseignant-chercheurs en lien avec l’accréditation des écoles doctorales.

mesr.gouv.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MainOne et Orange

MainOne et Orange signent un accord pour améliorer l’accès au Net en Afrique de l’Ouest francophone

drogue en Afrique

La lutte contre la drogue en Afrique, un défi colossal