in

UCAD : Atelier de lancement du projet « REFORM »

politiques d'emploi en Afrique francophone/Les étudiants de l'UCAD donnent leurs impressions

L’atelier de lancement du projet REFORM (Echange universitaire régional pour l’amélioration des compétences dans la gestion des écosystèmes fragiles en Afrique) s’est ouvert ce Mardi à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

En partenariat avec les universités d’ABOMEY du Bénin, Martyrs de l’Ouganda, Mzuzu du Malawi, d’Eduardo Mondlane du Mozambique et de l’UCAD du Sénégal, le projet vise à donner des opportunités de formations aux métiers de protection de l’environnement et des écosystèmes ainsi que l’économie verte en Afrique et dans la sous-région en particulier.

Ainsi, à travers ce projet, la mobilité des étudiants Africains va être renforcer dans le but de former des élites africaines qui se chargeront de travailler pour la redynamisation et la protection de l’environnement et des écosystèmes mais aussi de promouvoir un développement inclusif durable.

Le projet fournira des bourses pour des programmes complets (doctorats et MSc) ainsi que de la mobilité à court terme pour les étudiants et le personnel. Il se déroulera pendant 5 ans, du 1er novembre 2017 au 31 octobre 2022. Le projet devrait contribuer à ; a) établir une plate-forme régionale d’apprentissage pour la gestion améliorée des écosystèmes fragiles ; b) internationaliser et harmoniser la formation en FEM, c) améliorer les compétences du personnel administratif de l’université pour gérer la mobilité, d) améliorer les compétences de formation du personnel académique des universités ciblées et e) former des professionnels de haut niveau dans la gestion des écosystèmes fragile (EF).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CORPS AFRICA SENEGAL

Recrutement de plusieurs volontaires par CORPS AFRICA SENEGAL

fautes d'orthographe

Cinq fautes d’orthographe courantes à bannir de nos mails