in

Rentrée de la deuxième session de formation accélérée en Géomatique du groupe précision : des étudiants de la promotion étalent leur satisfecit

Géomatique du groupe précision

Le groupe précision dirigé par le docteur Ibrahima SYLLA, a lancé, lundi 18 décembre 2017, sa deuxième session de formation accélérée en Géomatique appliquée à l’environnement, à la santé et à l’aménagement du territoire dans ses locaux. Ces moments d’échanges ont été une occasion pour les étudiants de la première session d’étaler leur satisfaction.

La salle aménagée pour la rentrée de la deuxième session de formation accélérée en Géomatique appliquée à l’aménagement du territoire, à la santé et à l’environnement du groupe précision, du lundi 18 décembre 2017,  était devenue trop petite pour accueillir les nombreux participants, d’origines diverses, à prendre part à cette séance d’échange. Constitués en groupe, derrière la salle, les étudiants de la première promotion, ont répondu vivement présent, rien que pour manifester leur contentement au sortir de leur formation. Pour ces derniers, ce programme de formation à courte durée a répondu  à leurs exigences et est allé au-delà de leurs attentes.

Géomatique du groupe précision


les étudiants de la première session et les nouveaux inscrits pour la deuxième session, venus assister à la cérémonie. 

Cet étudiant en licence 3 au département de géographie et présentement spécialiste en aménagement du territoire,  fait parti de ce premier groupe d’étudiants qui ont suivi la formation accélérée en Géomatique appliquée à l’environnement, la santé et l’aménagement du territoire, Daouda Ndiaye déclare avoir acquis des compétences, au sortir de la formation. Teint clair, sac au dos, âgé à peine d’une vingtaine d’années, ce dernier avance : « J’ai eu à faire le premier et le deuxième niveau de formation accélérée lancée par le groupe précision. En termes de connaissances acquises, je peux dire que j’ai effectué un parcours qui n’est pas kilométrique et j’ai pu acquérir une compétence nécessaire pour me servir », a-t-il témoigné.

Pour lui, cette session de formation à courte durée n’est point leurre et illusion. « C’est du vrai et c’est tellement intéressant. Actuellement je peux faire n’importe quelle carte. Au delà de faire des cartes, j’ai pu faire beaucoup de choses qui sont également en rapport avec les technologies de l’information et de la communication et en rapport avec mon domaine qui est la Géomatique appliquée à l’aménagement du territoire », renseigne t-il. Et d’ajouter: « Tout ce que j’ai pu faire c’est grâce au groupe précision. Je salue leur président directeur, docteur Ibrahima Sylla. J’admire beaucoup son esprit innovateur. On aura l’occasion de collaborer parce qu’on a actuellement constitué une équipe de prestation de service. Nous allons travailler ensemble dans plusieurs  domaines ».

Ils ont été nombreux à lancer ces genres de témoignages. Eux, ce sont les étudiants de la première promotion. Natalie MENDY, étudiante en licence 3 à l’Ugb de Saint-Louis, elle aussi, comme ses camarades, n’a pas dérogé à la règle. Pour elle, cette session de formation lui a permise de faire beaucoup de choses et de faire sauter les lacunes qui planaient sur son parcours.  « Actuellement, je suis capable, non seulement de lire une carte mais de produire de belles cartes, de faire des bases de données, de l’analyse spatiale, de comprendre la géomarketing, etc. C’est ce que j’ignorais à l’université parce que là-bas, on nous apprenait des logiciels dépassés. Mais avec les outils de la Géomatique, je me perfectionne davantage », se félicite t- elle. « Je m’étais inscrite sur la formation accélérée en Géomatique pour me perfectionner mais ce que j’ai eu à découvrir est allé au delà des mes attentes », s’exclame t’elle.

Des témoignages qui rassurent les nouveaux inscrits

Les appréciations de ces étudiants n’ont pas laissé indifférents ceux qui viennent d’intégrer cette formation de courte durée. Pour Cellou Baldé, étudiant en master 1 au département de géographie de l’Ucad, par ailleurs nouvellement inscrit à la deuxième session de formation, c’est une opportunité de pratiquer les acquis des cours théoriques dans les universités. « Le monde est actuellement dominé par l’informatique. Celui qui maîtrise l’informatique, maîtrise le monde.  Je me suis inscrit à cette formation pour comprendre comment réaliser des cartes et d’intégrer le monde professionnel.  Juste après la formation, on devient opérationnel sur le terrain. Parce qu’à l’université, on ne nous enseigne que la théorie. Du coup, avec la licence ou le master, on ne peut rien faire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nancy

Étudier à Nancy: quand l’union des disciplines fait leur force

Recrutement de plusieurs profils par le groupe Kirène

Recrutement d’un coordonateur Finances