in

La rentrée universitaire toujours bloquée au Niger

rentrée universitaire/rentrée universitaire au Niger/Niger-grèves/université de Niamey/enseignants grévistes/Reprise des cours à l'université de Niamey

La rentrée dans les huit universités du Niger est restée bloquée par une série de grèves des enseignants qui réclament notamment une amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

“Nous avons reconduit notre grève pour six autres jours, du 17 au 22 septembre” et “nous allons maintenir la cap”, a indiqué à l’AFP Nabala Adaré, secrétaire général du Syndicat national des enseignants-chercheurs du supérieur (Snecs).

Les enseignants des universités nigériennes observent un arrêt de travail depuis le 3 septembre, date officielle de la rentrée universitaire. Ils exigent “l’apurement” de “deux mois d’arriérés de salaires” et “trois mois de recherches” pour certains enseignants-chercheurs de l’université de Tillabéri (ouest), a précisé Nabala Adaré.

Les grévistes demandent aussi la prise en charge des assurances-maladie, le versement des frais d’encadrement, de perfectionnement et de soutenance, a souligné M. Adaré.

A présent, “il n’y a plus aucun arriéré de salaires dans aucune université”, a expliqué à la télévision Yahouza Sadissou, ministre nigérien de l’Enseignement supérieur.

voaafrique.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SIMEN

Education nationale : SIMEN, des plateformes qui simplifient les procédures administratives

PIA 2018

Prix de l’Innovation pour l’Afrique 2018: 185 000 Dollars pour les 10 pays nominés