in

L’OMS appelle à renforcer les capacités de résilience mentale des jeunes

résilience mentale des jeunes

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné mercredi l’importance d’aider les jeunes à se doter de capacités de résilience mentale dès leur plus jeune âge afin de contribuer à prévenir la détresse psychologique et les troubles mentaux chez les adolescents et les jeunes adultes.

“Il est possible de faire beaucoup pour contribuer à créer les capacités de résilience mentale dès le plus jeune âge afin de contribuer à prévenir la détresse psychologique et les troubles mentaux chez les adolescents et les jeunes adultes, à prendre en charge ces troubles mentaux et à parvenir à la guérison”, indique l’OMS dans un message publié à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la santé mentale.

“Les jeunes et la santé mentale dans un monde en évolution” constitue le thème de cette journée célébrée par la communauté internationale.

“La prévention commence par la prise de conscience et la compréhension des premiers signes d’alerte et symptômes des troubles mentaux. Les parents et les enseignants peuvent contribuer au développement chez les enfants et les adolescents d’aptitudes qui leur permettront de faire face aux difficultés quotidiennes à la maison et à l’école”, souligne la même source.

L’OMS évoque également la possibilité d’apporter un soutien psychologique dans les écoles et lieux de la vie sociale à travers la formation d’agents de santé pouvant déceler et prendre en charge les troubles de la santé mentale.

L’organisation préconise également un accroissement de l’investissement public et une participation des secteurs sociaux, des acteurs de la santé et de l’éducation dans des programmes complets, intégrés reposant sur des données factuelles.
“Ces investissements doivent aussi être liés aux programmes destinés à sensibiliser les adolescents et les jeunes adultes aux moyens de prendre soin de leur santé mentale et d’aider leurs pairs, leurs parents et leurs enseignants à savoir comment soutenir leurs amis, leurs enfants et leurs étudiants”, lit-on dans la déclaration.
Selon l’OMS, l’adolescence et les premières années de la vie adulte sont une période de la vie où de nombreux changements se produisent.
’’Pour de nombreux jeunes, c’est une période stimulante mais qui peut cependant être aussi synonyme de stress et d’appréhension. Dans certains cas, s’ils ne sont pas reconnus et pris en charge, ces sentiments peuvent conduire à des troubles de la santé mentale’’, fait-on savoir.
’’L’utilisation de plus en plus large des technologies en ligne, qui est sans nul doute source de nombreux avantages, peut également entraîner des pressions supplémentaires, la connexion aux réseaux virtuels étant toujours plus omniprésente, quel que soit le moment de la journée et de la nuit’’, fait par exemple remarquer l’organisation.
aps.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CEA Impact/IGNEUF/Communiqué demande de bourse/manuels pédagogiques/ethno pharmacologie et de la médecine traditionnelle/UVS-Communiqué/Directeur des bourses/formation à l’assurance qualité

Atelier d’évaluation des manuels pédagogiques, les 13 et 14 octobre à Saly

étudiants sourds-muets

Afrique du Sud : deux étudiants sourds-muets trouvés morts dans une chambre du campus