in

Coïncidence entre préparatifs de la korite et révisions du bac : Les candidats se confient

Révisions et préparatifs de la korité de/baccalauréat 2017-2018s candidats au bac

Le journal universitaire vous plonge dans l’ambiance des Révisions et préparatifs de la korité des candidats au bac en allant à leurs rencontres.

Les révisions pour les examens de baccalauréat 2017 coïncident avec les préparatifs de la fête de korité. Cette coïncidence pourrait-elle  entraîner certains dysfonctionnements sur le déroulement des révisions des candidats ? 

L’examen du baccalauréat général 2017 survient tout juste après la célébration de la fête d’eldel -Kabîr (korité). Du coup, les préparatifs de cette fête musulmane  coïncident avec les révisions des candidats au bac.

Dans les environs de 20 heures, les merveilles, une école privée située à grand Yoff, commence à être convoiter d’individus, venant de tout bord. Constitués en groupuscules, ces jeunes garçons et filles envahissent les salles de cet établissement pour des révisions. Motif  avancé, décrocher leur premier diplôme universitaire. Ils sont nombreux et éparpillés dans les salles abordant en solo ou en groupe les épreuves selon leurs choix. Le calme  qui y règne rappelle  un deuil. Sinon des chuchotements, tout bas, dérangent ce silence. Tout à coup surgit, El-hadji Souaré, élève en classe de terminale L’, au lycée Sergent Malamine Camara, ex Limodak. Yeux rivés sur son cahier d’histoire et de géographie, il  déclare que les préparatifs de la fête de korité n’impactent pas ses révisions. Conscient de l’importance du diplôme, ce jeune garçon avec un ton posé, donne la primauté à son avenir. « Pour l’instant, on n’a pas encore terminé notre programme. C’est la raison pour laquelle, je suis à l’école le matin et le soir, je suis dans cette école pour aspirer descendre vers 23 heures. Je suis un musulman. La fête de korité est une  recommandation divine mais le bac est une question d’avenir. J’envisage de réviser même le jour de la korité, tout juste après le repas. Parce que, tout ce qui suit n’est que festivité », avance t-il. Avant d’ajouter : « Je gère mon temps convenablement.  Les préparatifs de la korité et même la fête n’ont aucun impact sur les révisions pour un candidat conscient de son avenir. Parce que, la korité est une seule journée. Alors que les révisions se poursuivent jusqu’au le 03 juillet. Il n’y a aucun rapport entre les deux. Aucun risque ne pèse sur les révisons . On gère la korité  à l’image de toutes les autres fêtes. Actuellement je me suis isolé du groupe pour mémoriser une partie de mes cours ».

A coté, dans la même salle, au fonds, se confie,  Fatou Ndiaye, en classe de terminale L2, au lycée blaise Diagne. Cette dernière fait savoir que cette question de coïncidence interpelle plus d’un. Parce que dit-elle, la jeunesse d’aujourd’hui ne donne pas une importance capitale aux études. Pour elle, c’est possible de combiner les deux sans qu’il y ait de problème. « Je ne vois pas l’impact que les préparatifs de la fête de korité pourraient porter sur les révisions. A mon avis, un élève sérieux peut les combiner sans avoir de problème. Parce que, la fête de korité n’a pas de l’engouement comme la tabaski. Le bac est une question d’avenir que l’on doit tenir au sérieux. Nous démarrons à 08 heures avec une pause à partir de 13 heures pour reprendre à partir de 15 heures jusqu’à 18 heures. Après le Ndogou,  nous revenons  pour terminer à 00 heure », dit-elle.

Selon  Fatou Ndiaye, il ne manquera pas ne manquera pas de brebis galeuses qui ignorent l’importance du diplôme et privilégient les préparatifs de la fête au détriment du bac. «  Surtout, les jeunes filles candidates. Je les invite à se ressaisir. Prendre leur avenir en main. Parce que la fête, on peut la rattraper mais le bac, non. Et c’est 12 mois d’énergie qu’elles sacrifient pour un rien. Personne ne les interdit  de préparer la fête mais qu’elles sachent raison gardée », met-elle en garde ses amies. Pour sa part, c’est possible même de réviser le jour de la korité après les repas de midi.

La situation est pareille au collège des hlm grand yoff. Il fait 23 heures déjà, les lampes des salles s’allument pour permettre aux potaches de mener à bien leurs révisions. Des interlocuteurs ne manquent pas dans ce collège. Nombreux, sont ceux qui donnent la priorité aux révisions. Youssouf Camara, teint clair, stylo sur la main droite, dit qu’il maintient la cadence malgré le ramadan. Cet élève à Maïeutique, une  école privée située à Fadja, envisage de  prendre un congé pour la fête et reprendre  tout juste après. Parce que, cela ne répercutera en  rien sur ses révisions. C’est un problème d’organisation. «Même si  les préparatifs de la fête de korité  ne demeurent pas une priorité, j’arrêterais mes révisions. Parce que, c’est difficile de se concentrer pendant la fête. C’est un laps de temps et après on reprend », explique t-il.

Pour Ndéye Diarra Der, accroupie sur la table, en train de résoudre des exercices des mathématiques, dans la même salle que Youssouf, les préparatifs n’ont rien à voir avec les révisions. Cet élève de la série S2 au lycée sergent Malamine Camara, ex Limodak, avance qu’il s’agit d’avoir l’esprit sur les cours qui comptent. Parce que dit-il, le fait de rester a longueur sur les cahiers sans rien maîtriser revient du pareil au même. « Je prépare la korité comme avant. Ce qui compte c’est d’avoir mon esprit tranquille tout en comprenant ce que je suis en train de faire », se confie t- elle. Tout en précisant : « ce n’est pas à la veille des examens que l’on maîtrisera ce que l’on n’a pas compris depuis le mois d’octobre. Mes amis et moi avons démarré les révisions depuis l’ouverture des classes »

Abdallah Sarr

Posté par Abdallah Sarr

Reporter au Journal Universitaire. Spécialisé sur les questions de l'éducation et de l'enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

office rends moi mon bac

“Office Rends Moi Mon Bac !” : 35 000 diplômés s’organisent pour réclamer justice

Retard des paiements des bourses

Retard dans les paiements de bourses :Les étudiants portent la réplique au directeur des bourses