in ,

Promotion de l’excellence académique en Afrique : Ouagadougou accueillera le premier Salon de l’Etudiant le 7 Mai 2018

Salon de l’Etudiant

(2iE) – 22 Centres d’excellence venus d’Afrique de l’Ouest et Centrale présenteront leurs programmes et innovations en matière de recherche et développement.

Un Salon de l’Etudiant se tiendra le lundi 7 mai 2018 à Ouagadougou, Burkina Faso, sur le campus de l’Institut d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) dans le cadre du projet des Centres d’Excellence Africains (CEA) financés par la Banque mondiale.

Le Salon fournira une plateforme unique pour la promotion des programmes actuels entrepris par l’ensemble des 22 Centres d’Excellence hébergés dans des universités de 9 pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale, dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Nigéria, le Sénégal, le Togo et la Gambie. Les programmes offerts par les CEA offrent des formations post universitaires (Master et Doctorat) dans les domaines de l’eau, l’agriculture, la santé, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques.

« Nous organisons ce Salon pour la toute première fois pour montrer les progrès dans l’enseignement supérieur en Afrique, et prouver que les jeunes africains peuvent accéder à des formations de pointe dans des universités africaines et être compétitifs sur le plan international », a dit Professeur Etienne Ehilé, Secrétaire Général de l’Association des Universités Africaines (AUA), l’institution chargée du suivi de la mise en œuvre des CEA.

Outre les acteurs du monde académique et les étudiants intéressés à poursuivre leurs études dans les secteurs couverts, l’opportunité sera également offerte aux acteurs du secteur privé, des industriels, de la société civile, et autres de découvrir les domaines et résultats des recherches menées par les étudiants des CEA, et voir dans quelle mesure ils pourraient nouer des liens et des partenariats utiles et efficaces.

Actuellement, ces recherches portent sur les secteurs ci-après : (i) génomique et maladies infectieuses ; (ii) eau, énergie et environnement ; (iii) développement agricole et environnement durable ; (iv) biologie cellulaire des pathogènes infectieux ; (v) maladies tropicales négligées et biotechnologie médico-légale ; (vi) amélioration des cultures ; (vii) phytomédecine et développement ; (viii) santé reproductive et innovation ; (ix) sciences mathématiques et applications ; (x) produits chimiques pour champs pétrolifères ; eau et assainissement ; (xi) sciences aviaires ; (xii) techniques de l’information et de la communication ; (xiii) santé de la mère et de l’enfant ; (xiv) agriculture en zone aride ; (xv) technologie alimentaire ; (xvi) statistiques ; (xvii) changement climatique ; (xviii) mines ; et (xix) science et ingénierie des matériaux.

Le projet des Centres d’excellence africains est une réponse régionale innovante pour rendre l’enseignement supérieur plus pertinent pour le développement de l’Afrique. Il vise à renforcer la capacité des universités participantes à offrir des formations et entreprendre une recherche appliquée de haute qualité pour apporter des réponses aux défis de développement du continent.

Les organisateurs du Salon –2iE, AUA et Banque mondiale– convient les acteurs du monde académique, les chercheurs, les grandes entreprises, les industriels, et le grand public à participer activement à cette première édition du Salon de l’Etudiant de l’enseignement supérieur, afin de profiter des diverses opportunités passionnantes qui seront présentées.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

A propos de 2iE

L’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) est une institution de formation et de recherche de standard international regroupant 16 pays et implantée au Burkina Faso. Elle a pour missions principales de former des ingénieurs-entrepreneurs compétents et innovants capables de répondre aux enjeux du développement du continent africain, d’offrir des options de formation professionnelle continue aux cadres et techniciens des secteurs privés et publics, de conduire des programmes de recherche/développement au service des secteurs privés et publics et de contribuer au développement des connaissances scientifiques dans les domaines ci-après : eau et assainissement ; génie civil et hydraulique ; génie électrique et énergétique ; environnement et développement durable ; management  et entrepreneuriat. 2iE compte actuellement près de 1300 étudiants de 30 nationalités, et un corps professoral fort d’une centaine d’enseignants et d’enseignants-chercheurs provenant d’une vingtaine de pays. 2iE est aujourd’hui un Centre d’Excellence labélisé de l’UEMOA, de la CEDEAO, du NEPAD et de la Banque Mondiale. Les diplômes d’ingénieurs de 2iE sont accrédités à l’international, notamment par la Commission (française) des Titres d’Ingénieurs (CTI) dont l’accréditation renouvelée en juillet 2015 pour 5 ans confère aux diplômes d’ingénieurs de 2iE le label EUR-ACE d’équivalence dans l’espace européen. De même 2iE est certifié ISO 9001-2015 pour ses formations.

A propos de l’Association des Universités Africaines (AUA)

L’Association des universités africaines (AUA) est une organisation non gouvernementale internationale à but non lucratif créée par les universités africaines pour promouvoir la coopération entre elles d’une part, et d’autre part entre elles et la communauté académique internationale. Créée en 1956, l’AUA est la voix de l’enseignement supérieur en Afrique. Elle vise à améliorer la qualité de l’enseignement supérieur africain, et à renforcer sa contribution au développement de l’Afrique en soutenant les fonctions essentielles des établissements d’enseignement supérieur et en facilitant la réflexion critique et la recherche d’un consensus sur les questions touchant l’enseignement supérieur en Afrique. L’AUA assure le suivi de la mise en œuvre du projet des Centres d’Excellence Africains, financé par la Banque mondiale.

A propos du Groupe de la Banque mondiale

Le Groupe de la Banque mondiale est une institution multilatérale de développement qui œuvre pour la réduction de la pauvreté. Sa filiale IDA (Association Internationale de Développement) qui finance le projet des Centres d’Excellence Africains et qui est fondée en 1960, accorde des dons et des crédits sans intérêts aux pays les plus pauvres afin de les aider à mettre en œuvre des projets et des programmes qui stimulent la croissance économique, contribuent à la réduction de la pauvreté et améliorent les conditions de vie des pauvres. L’IDA est l’un des principaux bailleurs d’aide aux 77 pays les plus déshérités du monde, dont 39 se trouvent en Afrique. Les ressources de l’IDA bénéficient concrètement à 1,3 milliard de personnes. Depuis sa création, l’IDA a soutenu des activités dans 112 pays. Le volume annuel de ses engagements a représenté en moyenne 19 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 50 % de ce montant environ étant destiné à l’Afrique.

niameyetles2jours.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Demandes d'équivalence/projet universitaire intra-africain/Inscription-Ucad/Ucad-Amicales/UCAD-CLAD/Acquisition de nouveaux lits par l'UCAD/Fuites au baccalauréat

Demandes d’équivalence en vue d’une admission pour l’année 2018/2019

esthétique de la parole/Programme du Colloque sur les Villes Intelligentes ucad 2

L’esthétique de la parole, 5e journée : Mercredi 09 mai 2018 à la salle Atelier de l’UCAD 2