in ,

Côte d’Ivoire: Inauguration de la deuxième fabrique numérique de l’Afrique de l’Ouest après celle de Dakar

Simplon-Côte d'Ivoire

Ils sont 24 apprenants de moins de 30 ans qui seront formés aux métiers de développeur web et mobile pendant 7 mois avec 1 mois de stage au sein du Campus Numérique Francophone(Cnf).

Lieu qui abrite la deuxième fabrique numérique en Afrique de l’Ouest après celle de Dakar dénommée Simplon-Auf, qui est le fruit d’un partenariat entre l’Agence Universitaire de la Francophonie(Auf), l’école de Simplon et la Société générale.

Inaugurée le jeudi 06 décembre en présence d’une pléthore de personnalités, notamment S.E.M Gilles Huberson l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Kandia Camara la ministre ivoirienne de l’Education Nationale de L’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle ainsi que les représentants du Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste, et du ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi jeune, cette fabrique vise à “favoriser l’employabilité et l’insertion des diplômés dans les métiers du numérique, en plus d’accroître en Afrique les compétences dans le domaine “, selon Mme Valérie Leroy, directrice régionale Adjointe Afrique de l’Ouest de l’Auf.

Pour elle, la formation à laquelle bénéficieront les apprenants constitue une valeur ajoutée sur le marché du travail. Raison de plus de les inviter à en profiter pleinement afin d’en récolter de “grands bénéfices” dira-t-elle.

La première école de code informatique  mettra en relief “la co-diplomation à en croire Gilles Huberson. “Notre ambition c’est de s’adapter aux besoins de la Côte d’Ivoire en offrant aux ivoiriens la possibilité de passer ici en Afrique un diplôme français ou qui a une équivalence français et ainsi de faire un Master ou un Doctorat en France et le poursuivre ici”

Saluant les nombreuses actions de la France la ministre Kandia Camara a indiqué que ces efforts dénotent de la vitalité de la coopération entre les deux pays. “l’État de Côte d’Ivoire apprécie à sa juste valeur cette aide de la France.

Je puis le dire sans ambages, grâce à notre coopération, nous adressons équitablement la question de l’accès à l’école dont nous savons tous, qu’elle est la première priorité pour les pouvoirs publics”

L’occasion a été donnée de lancer un appel à financement pour le projet de la fabrique numérique des villes de Daloa, Korhogo et Man.

africactu.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

numérique africain/prix Panafricain en Tic/compétences numériquesSeedstars Dakar/programmes numériques/Entrepreneuriat rapide/CTIC-Dakar/BAD/développement par les startups/AfricInvest/start-up/start-up africaines/Concours d'innovation numérique/Euromena Awards lance le concours des startups africaines/20 starups africaines récompensées par la Banque Mondiale/Top 10 des pays africains

« Le numérique africain a besoin d’un écosystème globalisé »

mortalité sur la route

L’Afrique reste le continent le plus touché par la mortalité sur la route