in ,

Décrets d’application des textes universitaires : Cheikh Oumar Anne donne rendez-vous d’ici fin mai

/admission en thèse /Résultats CAMES 2020/ucad Dg du Coud/community manager journaliste/ucad centre africain de référence TDR/IFAN/CAD/universite enseignants specifiques/Commission santé COVID 19/ucad cames/Étudiant tué à l'UCAD/ucad petite porte /ucad étudiant tué/étudiant Pape Abdoulaye Touré/ucad-restauration

Le ministre de l’Enseignement supérieur de la Recherche et de l’Innovation donne rendez-vous, d’ici la fin mai, pour les décrets d’application des textes universitaires. Cheikh Oumar Anne, révèle qu’une commission entre le ministère de l’Enseignement supérieur, le Saes ((Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur) et les dirigeants des différentes universités, a été mise en place pour « peaufiner ces textes ». 

Invité à l’émission Le Jury Du Dimanche (JDD), ce 9 mai 2021, Cheikh Oumar Anne a révélé quelques points sur les négociations entreprises avec les syndicalistes. «Dans nos échanges avec le Saes, il m’a été demandé de donner des instructions aux recteurs, de faire voter par les assemblées des universités ces textes ».

Sa réponse, a-t-il dévoilé, « J’ai répondu dans un premier temps au Bureau national du Saes, en leur disant que : ‘En tant que ministre de l’Enseignement supérieur, il ne me revenait pas de donner des instructions aux instances académiques’. Et ça tous les enseignants qui m’écoutent savent que je n’en ai pas le droit ». 

Il poursuit : « Ils m’ont demandé, lors d’une réunion des Task-forces, pour qu’on s’organise régulièrement. Le secrétaire général du Saes m’a dit de demander aux recteurs de diligenter ».

Ce que j’ai eu à faire, a-t-il révélé, « on s’était entendu qu’une fois que j’aurais demandé aux recteurs de diligenter, il leur revenait à eux, dans les universités, de se battre pour que les textes nous parviennent. Les premiers textes nous sont parvenus au mois de mars 2021, nous les avons transmis au Secrétariat général du gouvernement. Mais le retour que nous avons eu a démontré qu’il y avait beaucoup de rectification à faire, beaucoup de correction à faire ». 

M. Anne, a annoncé par la même occasion, qu’après leur dépôt de préavis de grève, il a été convenu suite à une discussion avec le secrétaire général du Saes, « de mettre une commission entre le ministère de l’Enseignement supérieur, le Saes et les dirigeants des différentes universités pour peaufiner ces textes. Ce qui se déroule actuellement ».

Les décrets devraient être votés d’ici fin mai

Mieux, a-t-il soutenu, « D’ici fin mai 2021, les décrets d’applications des textes universitaires devraient être votés ». Car, a-t-il expliqué, « Nous avons terminé le toilettage de quatre textes d’universités, nous  allons terminer d’ici une semaine le toilettage de tous les textes, parce que les derniers textes nous sont parvenu, il y a moins de deux semaines ». 

Et de conclure : « Nous allons déposer sur la table du gouvernement les conclusions, des instructions étant données par le Président de la  République, je pense que nous allons, normalement d’ici la fin du mois, finaliser la signature de ces décrets ».  

La signature de ces décrets devrait permettre une meilleure organisation des universités publiques du Sénégal. Le Saes avait, par le passé, plusieurs fois dénoncé «l’inexistence ou l’obsolescence des textes sur la gouvernance des universités au regard de la loi cadre n°2015-26 du 28 décembre 2015 relative aux universités publiques». Car pour les syndicalistes de l’Ucad,  toutes les universités publiques du pays fonctionnent dans une parfaite illégalité  depuis 4 ans faute de décret d’application de ladite loi. 

pressafrik.com

Avatar

Written by Fama

Secrétaire de Direction/Université Ziguinchor/UASZ-SAES/bacheliers-uasz/uasz-reprise des cours/UASZ-Recteur

Université Ziguinchor: les syndicalistes réclament l’achèvement et la livraison immédiate des infrastructures

Appel à candidatures : Forum régional sur la jeunesse et l’intelligence artificielle en Afrique centrale