in , ,

Rencontre avec la Fédération Mondiale des Travailleurs Scientifiques (FMTS): Mot du ministre

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le Docteur Cheikh Oumar ANNE, a participé par visioconférence ce mardi 10 mai 2022 à la grande rencontre de la Fédération Mondiale des Travailleurs Scientifiques (FMTS) qui se tient actuellement au Maroc.

Monsieur le Président de la Fédération mondiale des travailleurs scientifiques (FMTS),

Messieurs les Secrétaires Généraux des syndicats d’Enseignement supérieur et de la Recherche,

Mesdames, Messieurs en vos titres et grades respectifs,

Mesdames, Messieurs,

C’est avec un grand honneur et un immense plaisir que j’interviens aujourd’hui et à distance à la grande rencontre de votre distinguée Fédération.

Monsieur le Président,

le Secrétaire général du Syndicat Autonome de l’Enseignement supérieur du Sénégal (SAES), le Professeur Malick Fall, m’a bien remis votre demande d’audience adressée au Président de la République du Sénégal, Son Excellence Macky Sall, Président en exercice de l’Union Africaine.

Il m’avait aussi sollicité pour intervenir au cours de votre rencontre. Une requête que j’ai spontanément acceptée pour diverses raisons. La première, et la plus importante, est que le SAES demeure un partenaire social privilégié, militant d’un enseignement supérieur et d’une recherche de qualité. L’autre, est un secret de polichinelle au Sénégal, je fus membre fondateur et responsable dudit syndicat.

Monsieur le Président,

le Président de la République du Sénégal, Son Excellence Macky Sall et son Gouvernement ont très tôt compris la nécessité de mettre en place des mesures fortes et incitatives permettant de créer un environnement favorable pour la recherche et la valorisation de ses résultats.

En effet, notre ambition est de faire du Sénégal un hub de la recherche appliquée en Afrique de l’Ouest. Et à ce titre, des réalisations importantes ont été réalisées dans les domaines :

  • De la création de réseaux d’excellence ;
  • De Subventions de recherche concurrentielles ;
  • de développement des capacités institutionnelles; et
  • de l’amélioration des conditions politiques et de la création de mécanismes d’innovation.

Les résultats probants de ces efforts volontaristes ont permis à notre pays d’abriter déjà :

  • quatre Centres d’excellence financés par la Banque mondiale,
  • le projet régional en Afrique de l’ouest de mini centrales nucléaires modulaires, d’une capacité de 100 MW chacune, que l’Agence Internationale de l’Énergie atomique (AIEA) veut lancer et avec notre pays comme hub,
  • le projet spatial, pour le montage de nano-satellites, avec le Centre spatial universitaire de Montpellier. Dix nouveaux stagiaires sont déjà enrôlés, en plus des trois déjà en formation.

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, le Président de la République a donné des instructions pour la mobilisation de 52 milliards dans le cadre du financement du projet de renforcement, renouvellement et de modernisation des équipements scientifiques de toutes les universités.

Conscient du rôle moteur et de la place de l’enseignement supérieur et de la recherche dans tout développement, le Gouvernement du Sénégal l’a élevé en sur priorité dans notre programme-phare, dit Plan Sénégal émergent (PSE). La grande audience inédite, d’une durée de 8 heures d’horloge, que le Président de la République a accordée à la Communauté universitaire, le 07 Avril 2022, en était une parfaite illustration. Au cours de cette rencontre, Son Excellence le Président de la République a pris 12 importantes mesures en insistant sur la recherche.

En effet, avec la Neuvième mesure, le Gouvernement a reçu instruction « d’élaborer un plan stratégique national pour la Recherche et l’Innovation (2023-2032), en cohérence avec les priorités du PSE, en particulier en matière d’industrialisation ».

Monsieur le Président,

Au niveau de notre Continent, l’objectif du Président de la République, Son Excellence Macky Sall, est d’amener les enseignants-chercheurs de l’espace CAMES à travailler en réseaux multipays. C’est à ce titre qu’il a débloqué 1 000 000 000 FCFA, en dons, au CAMES pour encourager la recherche dans cet espace.

Le Sénégal est ainsi membre du cluster sur l’Enseignement Supérieur de la Stratégie continentale de l’Éducation pour l’Afrique 2016-2025 de l’Union Africaine. A ce titre, il héberge, à travers son Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, un nouveau Pôle de qualité inter-pays de l’Enseignement supérieur impulsé par Pôles de qualité inter-pays(PQIP). Ce PQIP se concentrera entre autres sur le développement professionnel des enseignants et chercheursla réussite des étudiants, et la mise en place d’un environnement propice à une recherche de qualité et au développement de l’innovation.

 Ces quelques actions montrent qu’avec le Sénégal, qui assure la Présidence de l’Union Africaine, à travers le Président de la République, Son Excellence Macky Sall, vous trouverez toujours une oreille attentive à votre désir de renforcer la recherche africaine.

Written by Alphonse Diouf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Concours 60 secondes pour convaincre

Concours « 60 secondes pour convaincre » : votez pour votre projet préféré !

Recrutement d’un Analyste de données