in ,

9ème édition des Trophées de l’Africanité : plusieurs personnalités récompensées à Marrakech

Trophées de l’Africanité

La 9ème édition des Trophées de l’Africanité, organisé le vendredi 14 septembre à Marrakech, dans le cadre de la 15ème édition de l’Université des Jeunes leaders de la société civile africaine, a récompensé plusieurs personnalités et organisations pour leur engagement en faveur du développement de l’Afrique.

Les lauréats de cette édition sont Mohamed Larbi Belcaid, Maire de Marrakech, Aboubakar Dione, ambassadeur de la République de Guinée au Maroc, Bachir EL Hammoumi, Directeur Al Omrane Marrakech Safi, Mariama Barry Baldé, Présidente de la Muffa Ratoma (Guinée), Olaf Kellerhof, Directeur Maroc Fondation Friedrich Naumann, Samira Yassni Jirari, Présidente du Parlement Africain de la Société Civile (PASOCI) auprès du Maroc, Zeneb Touré, Représentante de la Banque Africaine de Développement, Ahmed Chehbouni, Président du CDRT et Ennaciri Chakib, Directeur du centre de vacance “Zephyr” de la fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation.

Initié par le Centre de Développement de la Région de Tensift (CDRT), en partenariat avec le conseil de la ville de Marrakech, l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), la Banque Africaine du Développement (BAD), l’Université Cadi Ayyad, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et la Fondation Friedrich Naumann pour La Liberté (FFN),  sous le thème « Quels rôles doivent jouer les jeunes pour contribuer à transformer l’Afrique? », la 15ème édition de l’Université des Jeunes leaders de la société civile africaine a mis en place un cadre de réflexion sur le rôle de la jeunesse dans le développement du continent africain.

Dans son intervention, Nasrallah Belkhayat, Président de MBK média Africa et initiateur des trophées de l’Africanité, a mis l’accent sur la célèbration des réussites africaines. «Le monde s’attarde peu sur les réussites des Africains qui choisissent de rester sur le continent et d’y entreprendre. Pour la plupart, ce sont des jeunes entrepreneurs qui marient leur talent à un sens formidable de la débrouille. L’Afrique n’est plus le futur. L’Afrique c’est dorénavant le présent. De nombreuses réussites sont là pour le prouver ».

financialafrik.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

drogue en Afrique

La lutte contre la drogue en Afrique, un défi colossal

ressources naturelles

Afrique : existe-t-il une “malédiction des ressources naturelles” ?