in ,

Actes de vandalisme à la DISI à l’UCAD : Suspension des élections pour les amicales de certaines facultés

UCAD élection de certaines amicales suspendue

L’assemblée d’Université de l’UCAD a tenu ce jeudi 20 avril à la salle du conseil de l’ESNTP une session extraordinaire dans le dessein de procéder à la suspension du processus de renouvellement des amicales de certaines facultés de l’UCAD suite à des actes de vandalisme perpétrés au sein des locaux de la Direction de l’Information et des Systèmes Informatiques (DISI) par des étudiants de la FLSH notamment. Venu représenter le Pr. Ibrahima Thioub Recteur de l’UCAD, M. Amadou Abdoul Sow, Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines et par ailleurs Vice-Recteur de l’UCAD a fait face à la presse aujourd’hui pour délivrer la résolution sortie de cette séance extraordinaire. Comme dans le souci d’éclairer la lanterne de l’opinion publique concernant les raisons de cette session, M. Amadou Abdoul Sow à tenu à rappeler à l’entame de ses propos, le contexte dans lequel une telle session a été tenue.

« Le contexte dans lequel cette session extraordinaire a été tenue correspond au renouvellement des amicales. Le constat est qu’au niveau de la faculté de médecine, de la faculté des droits (FSJP) et de celle des sciences (FST) le processus de renouvellement a été jusqu’à son terme malgré des recours enregistrés au niveau de la FSJP et de la FST, des recours par ailleurs qui ont été vidés permettant du coup l’entérinement des élections. Cependant, au niveau de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) et de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG), le processus a été interrompu suite à des actes de vandalisme perpétrés par des étudiants au sein des locaux de la DISI qui met en disposition, sa plate-forme pour l’organisation des élections des amicales ».

 

En effet, il est possible de dire qu’hormis la validation des élections au niveau de la faculté de médecine, de la faculté des droits et de celle des sciences, les raisons de la rencontre de l’assemblée de l’Université de l’UCAD d’aujourd’hui s’inscrivent principalement dans une logique de sévir à l’encontre des étudiants qui ont comme de coutume procédé à des actes de violence lors des joutes électorales devant occasionner le renouvellement des amicales. Cette situation qui a fini d’outrer les autorités de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar réunies aujourd’hui autour de cette question ne restera pas selon ces dernières sans conséquences.

En effet, pour le vice-recteur de l’UCAD, les auteurs des faits seront traduits devant les instances de discipline compétentes en la matière « l’assemblée de l’UCAD va veiller à ce que toutes les personnes identifiées comme auteurs de violence sur le campus pédagogique soient poursuivies et traduites devant les instances de disciplines compétentes en la matière ».

Rappelons que l’assemblée d’université de l’UCAD a également décidé de faire procéder à l’audit de l’application du vote électronique par un cabinet indépendant avec la participation effective de toutes les parties prenantes (médiateur, étudiants, rectorat, partenaires sociaux.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La société Atlantis call recrute des jeunes diplômés

Job étudiant : La société Atlantis call recrute des jeunes diplômés

Apple travaille sur une technologie de suivi du Diabète