in

Tabaski : L’UCG lance une opération ‘’Ville propre’’ à Dakar

UCG
L’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) a entamé mardi une opération ‘’Ville propre’’ à Dakar, qui se poursuivra jusqu’au lendemain de la Tabaski.
La célébration de la fête de l’Aïd el-Kebir ou Tabaski a démarré ce mardi au Sénégal où une partie des musulmans commémore le rituel du sacrifice. La Coordination des musulmans du Sénégal ainsi que la communauté omarienne célèbrent l’Aïd ce mardi, qui correspond aussi à la fin du Hadj ou pèlerinage à La Mecque.
A l’appel de la Commission nationale du croissant lunaire (CONOCOC, officielle), l’Aïd sera célébrée ce mercredi par le reste de la communauté musulmane au Sénégal.

La ‘’fête du sacrifice’’ célèbre un épisode relaté à la fois dans le Coran où Dieu demanda à Ibrahim de sacrifier son fils, Ismaël, pour éprouver sa foi. Alors que l’homme s’apprêtait à immoler l’enfant à l’aide d’un couteau, l’ange Jibril arrêta son geste et remplaça le corps de l’enfant par un bélier.

Dakar, qui se vide de ses habitants orginaires de l’intérieur du pays, se réveille souvent au lendemain de chaque Tabaski en ville-fantôme inondée par des tas d’immondices qui jonchent ses principales artères.
Déchets de bêtes sacrifiées, ordures ménagères de tout type, rejets de provisions ayant servi aux victuailles de la veille inondent en effet certaines voies.
Ainsi, pour maintenir la ville propre au lendemain de ces célébrations, l’UCG a lancé une opération de collecte et de ramassage des ordures. C’est dans ce cadre qu’Ousmane Ndao, son coordonnateur, a conduit une tournée pour s’enquérir de la mise en œuvre de ce dispositif de nettoiement dans différents endroits symboliques de Dakar.
Pour l’UCG, “l’objectif de cette opération est de nettoyer et maintenir propres les lieux de culte, les marchés, les grandes artères et d’enlever la surproduction d’ordures ménagère’’.
La tournée a démarré au point de vente de moutons sur les deux-voies de Liberté 6. Le dispositif mis en place cible en effet les points de vente autorisés, les marchés et les lieux de culte, a expliqué Ousmane Ndao.
Il s’agit d’accompagner les Sénégalais dans la célébration de la fête de Tabaski à travers ce dispositif de collecte des ordures et de nettoiement, de manière à éviter d’attendre jusqu’à la fin de l’évènement pour le faire, a-t-il expliqué à l’APS.
L’UCG renforce ainsi son dispositif quotidien en sensibilisant les vendeurs de moutons et les commerçants pour le nettoiement des sites, selon Omar Sokhna, chef du secteur territorial Grand-Yoff-Han-Bel-Air. Il a souligné que 20 camions sont mis en circulation par jour pour la collecte des déchets le matin, l’après-midi et le soir.
L’UCG a pour mission d’élaborer la stratégie nationale de gestion intégrée et durable des déchets, d’accompagner et de renforcer les capacités des collectivités locales en matière de gestion durable des déchets, de mettre en œuvre les programmes de gestion, valorisation et traitement des déchets, de contribuer à la mobilisation sociales en faveur de la salubrité.
aps.sn

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Internet en Afrique/contrôle de l’internet/internet par satellite/Yahclick

Egypte : une loi sur le contrôle de l’internet, promulguée

Forum régional de l’Initiative africaine/Forum Galien en Afrique

Dakar, hôte du Second Forum régional de l’Initiative africaine pour lutter contre la désertification