in , ,

Le MESRI à l’UGB: beaucoup d’enthousiasme noté pour revenir à l’excellence

Journées des Economistes Sénégalais/importance des TIC/UGB-MESRI/MESRI-UGB/délégués de la CESL/LECH/UGB-EIE-ENR/UGB-Panel/mots d’ordre/étudiants décrètent/coordination des étudiants de Saint-Louis/Grand forum annuel de l’UGB/TERANGA MOVIES AWARDS/étudiants de l'Institut polytechnique/Ugb menace/Bourses-UGB/Rencontre interdisciplinaire/réseau téléphonique interne de l’UGB/ouverture du campus social/Rencontre Mary Teuw Niane et les instances académiques

La visite de travail du Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a été très appréciée par les différents responsables de l’université Gaston Berger.

Le recteur, Pr Ousmane Thiare, a souligné l’enthousiasme de ses collaborateurs pour échanger avec le ministre sur la situation de l’université sur les plans académique et social

})(jQuery);

Après une présentation succincte des différents  UFR et instituts, les directeurs ont remercié le Ministre pour cette visite qui était très attendue depuis les événements de mai 2018. Ils ont ensuite souligné les difficultés liées à l’insuffisance du personnel, l’exiguïté des locaux et la faiblesse du budget. 

Le directeur de l’UFR des sciences de la santé est quant à lui revenu sur la question du statut des enseignants et le décret d’application.

     2 milliards pour terminer les chantiers 

En réponse aux directeurs, le Ministre a souligné d’emblée qu’une enveloppe de 2 milliards est prévue dans le cadre du réajustement budgétaire. 

Dr cheikh Oumar Anne a indiqué que  » la priorité sera donnée aux chantiers qui peuvent être raisonnablement être achevés dans les meilleurs délais »

 

Pour ce qui est du personnel enseignant et de recherche, il a informé que des postes seront crées  en relation avec le rectorat qui devra en faire de même.

Il a demandé surtout que  » tout soit fait pour instaurer une paix sociale durable ».

A la fin de la rencontre, Dr cheikh Oumar Anne a visité le rectorat saccagé, le chantier de l’amphithéâtre de 500 places, le chantier des laboratoires, le Château d’Eau en construction, le chantier du pavillon de 2000 lits et la maison de l’université en réhabilitation.

ast/mesri