in

UGB – « SERGE DAYS 2015 » : le laboratoire SERGe pour un meilleur management Africain

Le laboratoire Saint-Louis études et recherches en Gestion de l’UFR SEG (Unité de formation et de recherche des sciences économiques et de gestion) organise la 3ème édition du colloque international en sciences de Gestion « SERGe Days » les 24 et 25 Avril 2015 à l’amphi A.

« SERGe Days » c’est le nom d’un évènement scientifique organisé par le laboratoire SERGe chaque année en collaboration avec le Centre de Recherche Entreprise et Développement (CRED) de l’ESP et le Laboratoire Finance Organisation Contrôle et Stratégie (FOCS) de l’UCAD. Ce colloque qui se tient pour la troisième fois cette année a pour thème : « Management privé et Management public en contexte Africain : Complémentarité ou substituabilité ? », problématique qui se déclinera sous le prisme de trois  tables rondes.

La première table ronde ayant pour problématique : « Intelligence territoriale, Vecteur d’émergence économique », la deuxième intitulée : « New public management : Efficacité opérationnelle et financière, et mission de service public ? Et la troisième portant sur : « Les entreprises privées dans le secteur social de l’éducation et de la santé », ces thématiques visant à éluder les contours du Management privé et public dans le contexte Africain.

SERGe s’inscrit dans une logique de recherche-développement en attestent les thématiques qui seront débattus et les invités et partenaires de ce laboratoire dans le monde entrepreneurial Sénégalais.

Le Port Autonome de Dakar, SEDIMA, l’association nationale des cadres du personnel ainsi que d’autres acteurs du Management privé et public débattront des questions intrinsèques à leur vie professionnelle de tous les jours afin d’en ressortir la quintescence, d’en dégager des pistes et nourrir des perspectives de recherche et d’amélioration de la gestion et du Management en milieu Africain.

Avatar

Written by elma

Demba Bâ offre 23 millions pour la rénovation de la mosquée de Koussanar

UASZ : la publication de la liste des étudiants de licence 1 sème finalement le désordre