in

L’Union nationale des parents d’élèves reconnait la culpabilité des 127 candidats exclus du Bac et…

Bac général 2018/Baccalauréat 2018-Tambacounda/première mention Très bien/Union nationale des parents d'élèves/Bac 2018/taux de réussite/Concours général 2018/Bac 2018 à Sédhiou /Directeur de l'Office du Bac

Pour l’Union nationale des parents d’élèves du Sénégal (Unapes) les 127 candidats exclus de l’examen du Baccalauréat sont bien coupables des faits qui leur sont reprochés. “Nous ne pouvons pas comprendre que des candidats au Bac viennent au niveau de ces centres avec des portables (téléphones). Donc de ce que nous pouvons en dire, la sanction est justifiée. Il faut encourager cela et faire en sorte que pareille situation ne se reproduise plus”, a déclaré Abdoulaye Sané, le président de l’Unapes sur les ondes de la Rfm.

Cependant, les parents d’élèves sont prêts à saisir la commission de discipline de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar pour lui demander clémence. L’idée, c’est de voir s’il y a la possibilité d’organiser une session de remplacement pour les candidats exclus. “127 élèves, c’est un nombre assez important. Nous allons essayer de demander à l’Office du Bac, s’il y a des possibilités qu’il leur accorde une certaine clémence. Est pourquoi pas, éventuellement, une session de remplacement”, affirme-t-il avant d’ajouter que si les autorités refusent cela, les parents d’élèves sont pour une politique de sanction pour que ces situations ne se reproduisent plus.

pressafrik.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ANER

Des valises solaires offertes à des écoles de formation professionnelle

Les étudiants de l'UCAD donnent leurs impressions

Don de sang: 500 poches de sang de l’amicale des femmes et étudiants du Coud à la Cnts