in ,

Étudiants réprimés: une université américaine suspend un programme d’échange avec Pékin

université américaine

La prestigieuse université américaine de Cornell a indiqué mardi avoir suspendu deux programmes d’échange avec l’université chinoise de Renmin, qui aurait puni des étudiants pour avoir voulu défendre les droits des travailleurs.
La décision de suspendre ces programmes, établis en 2014 entre l’université pékinoise et la faculté de Cornell spécialisée dans l’étude du monde du travail -The School of International and Labor Relations- “résulte de notre inquiétude de voir les étudiants de l’établissement chinois pénalisés pour leur défense des droits du travail”, a précisé Michael Kotlikoff, doyen de Cornell, dans un communiqué.

“La décision a été prise sur la base de nombreuses informations crédibles selon lesquelles Renmin avait pris des mesures pour punir les étudiants qui avaient discuté de récents événements” liés au droit du travail, a ajouté Alexander Colvin, doyen intérimaire de la faculté concernée.

Trois étudiants chinois de Renmin, actuellement en échange à Cornell, pourront néanmoins poursuivre leur programme, a ajouté M. Colvin, sans préciser combien d’étudiants au total pourraient être concernés par ces échanges, ni si des étudiants de Cornell se trouvaient actuellement en Chine. “La faculté espère que les programmes suspendus reprendront lorsque les conditions le permettront”, a-t-il encore indiqué.

L’université de Cornell, située à Ithaca, dans le nord de l’Etat de New York, n’a pas donné plus de détails.

Selon le New York Times, l’université Renmin de Pékin, l’une des plus prestigieuses de Chine, aurait puni au moins une dizaine d’étudiants qui s’étaient joints à une action nationale appelant à une plus grande protection pour les travailleurs chinois percevant de bas salaires. Interrogé lors d’un point de presse ordinaire mercredi à Pékin, à propos de la décision de l’université américaine, le porte-parole de la diplomatie chinoise, Lu Kang, a demandé à l’université de Cornell de ne pas aller contre “les tendances de l’histoire”. Les échanges culturels entre la Chine et les Etats-Unis ont amélioré “la compréhension mutuelle” et “l’amitié” entre les eux pays, a ajouté M. Lu.

lorientlejour.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ensa de Thiès

Thiès : Un scandale financier éclabousse l’Ensa

tics de langage

Cinq tics de langage qu’on entend trop