in

RDC : les clés pour comprendre la crise qui secoue l’Université de Kinshasa

Université Kinshasa /bagarre entre étudiants/Étudiants exclus de l’université de Kinshasa Unikin

Des centaines d’étudiants ont évacué le campus de l’Université de Kinshasa (Unikin) sur ordre des autorités, mercredi 8 janvier, au lendemain de la mort d’un policier, en marge d’un mouvement de protestation contre la hausse des frais d’études. Décryptage de cette décision qui suscite la controverse au sein de la classe politique.

L’Université de Kinshasa (Unikin), le campus le plus important du pays, a été fermée par les autorités après les manifestations estudiantines ayant provoqué au moins un mort, plusieurs blessés et des dégâts matériels importants. Une décision qui suscite la polémique au sein des étudiants, comme de la classe politique congolaise. Décryptage.

• Pourquoi les étudiants manifestent-ils ? 

Depuis le 6 janvier, les étudiants de l’Université de Kinshasa manifestent pour protester contre la hausse des frais académiques (285 dollars en 2020, contre 275 l’année dernière) qui, selon un communiqué du cabinet du Premier ministre, avaient été fixés « de manière consensuelle ». Les étudiants demandent que le gouvernement revoit ces prix à la baisse en se référant à l’année académique 2018-2019.

Pour exprimer leur mécontentement, les étudiants brûlent alors des pneus et de lancent des projectiles aux forces de sécurité, déployées sur place pour tenter de contenir la contestation.

 

 

jeuneafrique.com

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

concours 2020/concours CFMPL Technicien Supérieur/CAEM-SVT/ENSETP 2019-2020/concours d'entrée à l'ESEA/Réaménagement du calendrier de l'année scolaire 2017 2018/Calendrier des concours 2019

Première phase des avis de concours 2020: les dates à retenir

Migrants africains-HCR

Migrants africains : les premiers drames de 2020