in ,

Universités africaines: cap sur les formations innovantes

Université de Douala/Universités africaines

Des responsables africains de l’enseignement supérieur, réunis depuis lundi à Yaoundé pour réviser les aptitudes pédagogiques et améliorer les enseignements.

Dans les universités africaines, bon nombre d’étudiants ayant obtenu leurs diplômes peinent à trouver un emploi. Parce que leurs parchemins ne sont pas reconnus sur le plan international. C’est pourquoi la majorité des universités africaines misent sur la professionnalisation qui passe par l’obtention de diplômes débouchant sur le marché de l’emploi.

Pour relever ce défi, les cadres universitaires africains réunis au sein de l’Association des universités africaines (AUA) sont à Yaoundé depuis lundi dernier avec pour objectif de produire des diplômés internationalement reconnus. Deux ateliers de formation constituent le menu des travaux organisés par cette institution en collaboration avec l’Université de Yaoundé II-Soa.

Ils sont présidés par le Pr. Adolphe Minkoa She, recteur de ladite université. En ce qui concerne ces sessions de formation, la crème universitaire de l’Afrique planche entre autres sur la revitalisation des systèmes, les outils de processus et procédures d’assurance qualité de l’enseignement supérieur au 21e siècle et les aptitudes innovantes axées sur les apprenants.

Il s’agit de répondre au déficit de compétences en matière de qualité des enseignements observé au sein des personnels des institutions universitaires africaines. « Nous devons avoir la préoccupation de nous interroger sur la pertinence de ce que nous faisons, sur les moyens de rendre plus pertinentes les formations que nous offrons », a souligné le Pr. Adolphe Minkoa She dans son discours d’ouverture.

De nouvelles approches pédagogiques qui s’imposent à ce type d’enseignement dans la perspective de permettre aux universités de former des produits susceptibles de contribuer efficacement au développement socioéconomiques de leurs pays respectifs.

« Au 21e siècle, la formation doit être centrée sur les apprenants pour que ceux-ci soient plus créatifs et innovants », a expliqué Dr Violet Makuku, spécialiste en assurance qualité au sein de l’AUA.

Cette formation de cinq jours regroupe non seulement les universités d’Etat du Cameroun, mais aussi des instituts d’enseignement supérieur sous tutelle académique de l’Université.

cameroon-tribune.cm

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

One Comment

Leave a Reply
  1. Bonjour,
    Je m’appelle Bernard Butisi de nationnalité Burundaise et Licencié Agrégé en Physique.
    J’ai toujours l’envie de continuer mes études supérieures mais en vain.
    Pourriez-vous m’aider à avoir une Bourse d’étude gratuite?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

science africaine

Au Next Einstein Forum, la science africaine en pleine effervescence

Assistant RH

Une société de la place recrute un Spécialiste en communication