in

Le lancement de la zone de libre-échange africaine aura lieu sous peu, selon l’UA

UA/zone de libre-échange africaine

La mise en application de l’accord sur la zone de libre-échange continentale adviendra dans les «semaines à venir», a déclaré le président de la commission de l’Union africaine (UA). S’exprimant lors de la 34e session ordinaire du conseil exécutif de l’UA, il a notamment indiqué les moyens d’accélérer le processus.

Lors des travaux de la 34e session ordinaire du conseil exécutif de l’Union africaine (UA), ce jeudi, à Addis-Abeba, capitale de l’Éthiopie, Moussa Faki Mahamat, le président de la commission de l’UA, a annoncé l’entrée en vigueur de l’accord concernant la zone de libre-échange continentale (ZLEC) africaine «dans les semaines à venir».

«Les avancées enregistrées, s’agissant de la zone de libre-échange, sont particulièrement encourageantes», a déclaré le responsable. «Au rythme actuel de ratification, l’on peut anticiper l’entrée en vigueur de l’accord dans les semaines à venir», a-t-il encore ajouté.

S’exprimant sur les derniers obstacles à lever pour donner le coup d’envoi à cet accord, M.Faki Mahamat a émis le vœu de voir «les six pays qui n’ont pas encore signé cet instrument le faire dans les délais les plus brefs et que ceux qui ont déjà franchi ce pas concluront rapidement les procédures de ratification».

Concernant la compatibilité de l’accord sur la ZLEC avec des engagements pris par les pays membres avec d’autres partenaires, le président de la commission de l’UA a affirmé que «nous devons nous assurer que les engagements internationaux souscrits par certains États membres avec des parties tierces ne contredisent pas les dispositions de cette zone de libre-échange».

Du 17 au 21 mars 2018 à Kigali, s’est tenu le 10e sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA), convoqué par le Président rwandais, Paul Kagamé, président en exercice de l’UA. Les délégations présentes ont signé, le mercredi 21 mars, le protocole cadre du lancement officiel de la zone de libre-échange continentale (ZLEC).

La zone de libre-échange continentale doit inclure les marchés intégrés régionaux. Il s’agit du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union du Maghreb arabe (UMA) et la Communauté des États sahélo-sahariens.

fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

prix des produits alimentaires

FAO : hausse des prix des produits alimentaires en janvier

grand du pétrole en Afrique/Hydrocarbures/cours du pétrole/producteurs de gaz/Découverte de pétrole et de gaz au Sénégal/Cnuced/réserves de pétrole et de gaz

L’Afrique du Sud pourrait-elle devenir un grand du pétrole en Afrique ?