in , , ,

Épidémie de Coronavirus au Sénégal : Une lecture critique des mesures de riposte

secteur des transports/communication sociale sur le Covid-19/emploi en contexte de COVID 19/Épidémie de Coronavirus au Sénégal

Par ces temps qui courent tousser ou bien éternuer jadis considéré comme étant quelque chose de tout à fait naturelle est devenu un « danger public ». Oui cette situation s’explique par la pandémie du Coronavirus dont nous aimerions bien ne pas prononcer le nom afin d’éviter de lui donner encore du « Buzz » plus qu’il ne le fait déjà. Ici au Sénégal comme partout dans le monde, le Coronavirus a fini par semer la terreur, la peur, l’angoisse, etc. changeant du coup le quotidien de milliers d’individus. Des mesures politiques et sanitaires sont prises çà-et-là pour éviter la propagation de cette maladie qui continue de hanter le sommeil de toute l’humanité.

Le gouvernement du Sénégal a récemment lancé l’état d’urgence national pour lutter contre ce fléau meurtrier qu’est le Covid-19. Afin d’éviter une propagation de ce dernier, des mesures sont prises par les autorités étatiques pour contrecarrer cette épidémie. Parmi elles, nous pouvons entre autres énumérer le couvre-feu de 20h à 6h, le changement des horaires de travail dans l’administration, la fermeture des lieux de culte, des écoles et universités, le respect des mesures d’hygiène, la sensibilisation auprès des populations sur les causes, les signes ainsi que les conséquences de cette maladie. Si certaines mesures sont salutaires d’autres méritent la prise en compte d’un certain nombre de contexte. C’est le cas notamment de la réduction du nombre de passagers au niveau des transports en commun. Une situation qui conduit inévitablement à une baisse de revenus des transporteurs alors que cette mesure n’est pas soutenue par une réduction du prix du gasoil ou bien de l’essence, l’augmentation des lignes de bus afin de faciliter le déplacement des populations ; Comme autre conséquence de cette mesure, les populations vivent difficilement leur mobilité, cela pouvait être atténuer par une augmentation des lignes de bus afin de faciliter les déplacements des populations.

Cette épidémie a également entrainé l’interdiction de la vente de pain dans les boutiques. Une initiative salutaire mais qui est marquée par l’absence de canaux facilitant la distribution de cette denrée très prisée par la population entrainant de ce fait un rassemblement au niveau des boulangeries, points de vente déjà existants auparavant. Ce regroupement combiné avec le non-respect des règles d’hygiène, de la distanciation sociale, du port de masque, etc. peut faciliter la propagation du Coronavirus en cas de contamination.

A cela s’ajoute le fameux slogan « Restez chez vous » qui tout comme les décisions prises par l’Etat va dans le sens de la protection des citoyens face à cette épidémie qui continue de ravager l’humanité dans d’autres pays. Oui « Restons chez nous !» mais n’oublions pas que plus de 97% des activités génératrices de revenus sont dans l’informel qui est le premier secteur pourvoyeur d’emploi au Sénégal. La majorité des acteurs de ce secteur d’activités vit au jour le jour, assurant leur dépense quotidienne nuitamment à la descente du travail ou au réveil.

Vaincre cette épidémie au Sénégal et partout dans le monde reste la volonté de tout un chacun. Cela ne saurait être possible qu’en respectant les mesures sanitaires et politiques dictées par la haute autorité qui, de jour comme de nuit, prend des initiatives dans le but d’éradiquer cette épidémie mondiale. Mais il reste que les décisions prises méritent d’être accompagnées de mesures adaptées au contexte national afin d’aider les populations à mieux supporter cette période de crise.

Abdourahmane

Written by Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

sciences à l’épreuve du Covid-19

Contribution: “Les sciences à l’épreuve du Covid-19” par MOUHAMADOU NDIMBLANE

Assistant Local à la Sécurité/Consultant National Collecte de données /Assistant aux services généraux/Stagiaire Procurement Officer/Recrutement de stagiaire à l'unité environnement du PNUD

PNUD recrute un Consultant National Collecte de données – OMVG