in

WhatsApp : son fondateur regrette d’avoir « vendu la vie privée de ses utilisateurs à Facebook »

fondateur de WhatsApp

Le fondateur de WhatsApp regrette amèrement son rachat par Facebook. Lors d’une interview accordée au magazine Forbes, Brian Acton, cofondateur de l’application de messagerie, est longuement revenu sur les raisons qui l’ont poussé à abandonner WhatsApp en 2017. Explications.

« Au final j’ai vendu mon entreprise. J’ai vendu la vie privée des utilisateurs pour plus d’argent. J’ai fait un choix et un compromis, et je dois vivre chaque jour » explique Brian Acton, en référence au rachat de WhatsApp par Facebook en 2014. 3 ans après le rachat, l’homme de 46 ans a décidé de quitter le navire, en laissant tomber plus de 800 millions de dollars d’actions Facebook.

Le fondateur de WhatsApp regrette le rachat par Facebook

« J’ai été coaché pour expliquer qu’il serait très difficile de fusionner les données entre les deux systèmes » ajoute le milliardaire, en référence à l’enquête réalisée par l’Union européenne avant le rachat. La commission craignait en effet que les données des usagers WhatsApp soient absorbées par Facebook. Malgré les mises en garde, le réseau social n’a pas hésité à collecter les données personnelles des utilisateurs WhatsApp.

En conséquence, Facebook a même écopé d’une amende de 110 millions d’euros. « Ils ne représentent qu’un ensemble de pratiques commerciales et de principes avec lesquelles je ne suis pas forcément d’accord » assure Brian Acton. Suite à un profond désaccord avec Mark Zuckerberg, PDG de Facebook,  au sujet de la monétisation de WhatsApp, l’homme a claqué la porte de l’entreprise, suivi peu après par son PDG, Jan Koum. Lors du scandale Cambridge Analytica, Brian Acton s’était fendu d’un tweet explicite : « il est temps. #deletefacebook ». 

phonandroid.com

Abdourahmane

Posté par Abdourahmane

Je suis Diplômé en Aménagement et Gestion Urbaine en Afrique, Spécialiste en économie urbaine en même tant Reporter et Éditeur au Journal Universitaire. Je suis également un passionné des TIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En Afrique, le prix à payer pour surfer sur son téléphone mobile est encore trop souvent exorbiaccès à l'Internet mobile/accès à Internet/Waw télécom

L’accès à l’Internet mobile est encore trop cher en Afrique

grade de Chevalier

Bruno décoré, à titre posthume, au grade de Chevalier dans l’Ordre National du Lion